Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Je vote donc j'existe




C'est le cogito de la citoyenneté moderne. Voter, en effet, c'est exprimer, au-delà des choix partisans inhérents à la vision que l'on a de la chose publique, un signe d'appartenance à un espace temps, à une entité globale qui réunit des intérêts, des devoirs et obligations. Dans le contexte marocain, voter prend une autre signification, encore plus existentielle, puisque c'est un acte qui participe à la consolidation même de cet édifice encore fragile de la construction démocratique. Certes, les citoyens aujourd'hui sont sollicités par une multitude de discours dont une bonne partie ne verrait pas d'un mauvais œil que cet édifice soit abandonné au bénéfice d'une grande inconnue. Ce sont des voix qui appellent clairement au boycott du scrutin sur la base d'une analyse politique qui se veut radicale et authentique; une attitude politique qui se respecte car elle affiche un point de vue légitimé par le fait même qu'il adhère à la philosophie de l'espace public, à savoir la prédominance du débat, de l'échange et le recours ultime à l'opinion publique et au suffrage universel pour trancher les grands débats. Mais au-delà de cette approche politique, il y a d'autres appels au boycott par défaut en quelque sorte puisque émanant de courants ou de voix de la société qui adoptent une telle position nihiliste rien que pour se démarquer du consensus,  au pire encore pour marquer des points au détriment de ce qu'ils appellent "la classe politique". Or, on sait pertinemment qu'il n'y a pas une "classe politique" puisque fondamentalement une classe est déterminée par les intérêts qu'elle partage et les ambitions de pouvoir qui l'animent. La "classe politique" est une expression imagée qui a fini par tomber dans le domaine public contribuant à la confusion sémantique qui a fait suite à la fin des grands antagonismes sociaux et politiques, style année 70.
Ce que l'on appelle "classe politique" est en fait  traversée de contradictions et de divergences même si dans un contexte politique déterminé, comme le nôtre aujourd'hui, elle  est appelée à mener des actions consensuelles sur le plan national voire local…mais fondamentalement cela n'empêche pas des approches différenciées sur plusieurs niveaux. J'en donne pour exemple l'attitude à l'égard de la démocratie et des élections…qui permet de voir une distinction claire et nette entre la conception de la droite et celle de la gauche. Même si les deux conceptions adhèrent aux mêmes règles, elles divergent sur les principes qui les portent. C'est la conséquence de la grande mutation de la pensée socialiste, illustrée par la social-démocratie qui s'est approprié les conceptions démocratiques issues du libéralisme pour leur donner un contenu social, populaire. Le système électoral né au sein du système libéral pour renforcer la mainmise et l'hégémonie de la bourgeoisie est devenu un instrument de transformation pour l'approfondissement de la démocratie. Les militants de l'USFP en défendant le droit de vote, en appelant à une approche citoyenne positive de la politique placent ce geste dans la perspective qui est la leur, celle de la transformation démocratique de la société. Et cela commence par la commune et ne s'arrête pas à la commune: la démocratisation est un long processus qui touche toutes les sphères de la vie en société; de la famille à l'entreprise, de la commune au Parlement…

Mehdi Benomar
Lundi 8 Juin 2009

Lu 279 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs