Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Changeons d’optique




Pour paraphraser l’inoubliable Brel, disons qu’ils sont 148.000 alors qu’on n’en voit que deux. Les fonctionnaires qui se décarcassent en dépit des portions congrues qui leur servent d’émoluments et ceux qui ne se rappellent à notre bon souvenir que les jours de grève.
Si pour certains, il y a pléthore d’employés au sein des collectivités locales, pour d’autres il n’y en a pas tellement puisqu’il existe au Maroc 16 régions, 12 préfectures, 49 provinces et 1496 communes dont 199 urbaines. Mais le problème ne se situe pas à ce niveau. Il a plutôt trait à la productivité et à l’efficacité de cette armada de commis qui exécutent des politiques étatiques où le sécuritaire a généralement prééminence sur toutes les autres préoccupations.
La question ne se serait jamais posée s’il s’agissait d’une administration professionnalisée, humaine, efficace, moderne, accessible, peu paperassière et «on line».
Elle se pose parce que notre administration territoriale qui n’est ni moderne, ni efficiente a, parfois perverti, sciemment ou non, le sens de l’Etat et du service public. De plus, les réformes actuellement initiées pour la mettre à niveau ne semblent pas avoir pour premières finalités le développement socio-économique, la transparence et l’éthique.
Bien sûr, le chemin à parcourir pour la mettre au diapason de ces incontournables nécessités est long et qu’il exige des mesures, certes graduelles, mais devant obligatoirement s’inscrire dans une démarche globale et cohérente visant à ancrer durablement dans les mœurs, les principes et les règles de la bonne gouvernance et la primauté de l’intérêt général sur les intérêts particuliers.

AHMED SAAIDI
Jeudi 19 Mars 2009

Lu 242 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs