Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Atika Rachdi, tête de la liste additionnelle aux Roches Noires : “Barrons la route aux prévaricateurs”




La campagne des élections communales bat son plein. La concurrence entre les candidats des différents partis en lice s’intensifie de plus en plus. A J-2,  une course contre la montre semble déclenchée entre toutes les formations, et ce pour convaincre les citoyens de leurs programmes respectifs et les inciter à accomplir leur droit constitutionnel de voter et de choisir en toute liberté.
Dans ce cadre, Atika Rachdi, tête de  la liste additionnelle de l’USFP, aux Roches Noires, accompagnée de militantes, militants et sympathisants ont marché depuis le siège des quotidiens Al Attihad Al Ichtiraki et Libération vers les quartiers relevant de cette commune.
Au cours de sa tournée, selon un programme préétabli avec les militants de la commune qui n’ont rien laissé au hasard, Atika Rachdi a opté pour la proximité et le contact direct avec les citoyens de quartiers à forte densité, tels quartiers Hakam, Laayoune, Chouhada, Al Abrzar, Essalam, etc. Toute l’équipe motivée à bloc et qui croit en les chances de l’USFP de remporter des sièges dans cette commune, s’est dirigée par la suite vers Belvédère, Boulevards Ibn Tachfine et Bahmad.
Des  contacts directs avec les citoyens et des rencontres avec les habitants, il s’est dégagé que les jeunes et les femmes en particulier ne savent plus à quel saint se vouer devant ce nombre foisonnant de partis qui participent à ces élections.
Pour dissiper la confusion chez les citoyens, Atika Rachdi et tout le groupe, en militants avertis, optent pour un discours franc et direct en appelant les choses par leur nom.
Répondant aux nombreuses questions et essuyant les critiques surtout des jeunes qui n’ont pas hésité à mettre tous les partis dans le même sac et à qualifier les élus d’opportunistes qui ne cherchent que la richesse et leurs intérêts personnels, tout le groupe s’est déployé à leur clarifier les idées, souvent erronées que propagent es ennemis de la démocratie. Même irritée voire désespérée de constater les dérives de la gestion locale, l’équipe accompagnant Atika Rachdi, a incité les habitants indécis et les récalcitrants à accomplir leur devoir d’aller voter, unique action pour barrer la route à ceux qui ont porté atteinte à la crédibilité de ce genre de consultations.
Pour des questions provocatrices parfois, des discussions et échanges animés ont eu lieu, en particulier dans les quartiers populaires. A certains électeurs potentiels qui n’ont pas hésité  à demander de l’argent contre leurs voix, les candidats de l’USFP aux Roches Noires qui ont pris part à la tournée d’hier ont répondu en  toute franchise que l’USFP n’a jamais eu recours à ce moyen illégal pour convaincre les citoyens de voter pour lui. Cette pratique a été toujours bannie par  un parti national progressiste ancré dans la société ; un parti qui, depuis toujours, était et restera fidèle à ses valeurs suprêmes, aux côtés des masses pupulaires et des déshérités.
Tout ce que promet l’USFP dans son programme sera concrétisé, à la seule condition d’aller voter pour la Rose et les élus du parti seront prêts à rendre les comptes à la fin de leurs mandats, n’ont cessé de réitérer les militants en réponse aux questions des électeurs potentiels. Partie vers 21h, la tournée des militants des Roches Noires a pris fin au Jardin de la Palestine au cœur du quartier Belvédère. Un sentiment de satisfaction était exprimé par les candidats et candidates de l’USFP qui ont jugé le contact et la rencontre avec les habitants de cette commune de fructeux.


Larbi Bouhamida
Jeudi 11 Juin 2009

Lu 352 fois

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs