Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Arrondissement Souissi : L’USFP présente une liste jeune, paritaire et crédible


Tarik El Malki a affirmé que l’objectif de l’USFP est de transformer cet arrondissement en un modèle de «vivre-ensemble, de cohésion sociale et gouvernance locale, tout en luttant contre toutes les formes d’inégalités».



Lors d’un point de presse organisé samedi dernier à Rabat, l’USFP a présenté ses candidats aux élections concernant l’arrondissement Souissi qui compte une population d’environ 23.000 habitants dont 13.000 électeurs.
«L’arrondissement Souissi offre un contraste saisissant. Quand on l’évoque, on pense toujours aux villas, mais on oublie qu’il est parsemé d’habitats insalubres et de bidonvilles,  notamment à Akrach, Louelja, Khalwiyya et Sidi Lmakhfi», a souligné d’emblée Abdelaziz Derouich, tête de la liste générale. Les vidéos présentées lors de ce point de presse pointent du doigt les problèmes auxquels font face  les habitants des zones délaissées et marginalisées de cet arrondissement considéré pourtant comme l’un des plus riches du Maroc après celui d’Anfa à Casablanca. L’orateur a qualifié plusieurs zones de Souissi de «sinistrées», car elles sont fortement marginalisées et n’ont pas accès aux services sociaux de base comme le transport, la sécurité et la santé. «Nous nous engageons à ce que ce l’équipe USFP mette fin aux défaillances de l’arrondissement en collaboration avec tous les partenaires concernés, d’où le choix du slogan de la campagne électorale du parti dans cet arrondissement «Vos priorités… Nos engagements» », a affirmé Abdelaziz Derouich.
Le programme préparé depuis le mois de Ramadan répond ainsi point par point aux multiples problèmes dont souffrent les habitants de Souissi en ce qui concerne notamment la sécurité, la santé, l'habitat, l'environnement, le transport, la  jeunesse et le sport, l'enseignement, la culture et la gouvernance locale.
«L’USFP œuvrera pour l’amélioration des services sociaux, tout en mettant un terme à la gestion locale anarchique basée sur les intérêts personnels, les relations clientélistes et les solutions de rafistolage», lit-on dans la brochure de campagne électorale distribuée lors de cette conférence de presse.
Son programme n’a pas été élaboré ex nihilo, mais, selon l’universitaire Tarik El Malki, second de la liste générale, l’équipe qui l’a rédigé a opté pour une approche participative en associant les habitants. Cette méthode de travail a permis  d’élaborer un programme réaliste et réalisable et d’éviter la surenchère.
Tarik El Malki a affirmé que l’objectif de l’USFP est de transformer cet arrondissement en un modèle de «vivre-ensemble, de cohésion sociale et gouvernance locale, tout en luttant contre toutes les formes d’inégalités».
Outre la mise en exergue de la jeunesse des candidats de l’USFP dont la moyenne d’âge ne dépasse pas 38 ans, El Malki a affirmé que la majorité de ceux-ci ont un niveau scolaire supérieur et n’ont pas trempé dans la gestion des affaires locales. «Cette virginité nous confère de la crédibilité», a souligné Tarik El Malki.
L’une des caractéristiques essentielles des candidatures USFP à l’arrondissement Souissi est sa parité, car les femmes constituent 48% de celles-ci, c’est-à-dire que sur 28 candidats, 13 sont des femmes. A noter que la liste féminine est, quant à elle, présidée par Maria Benaissi. Celle-ci a fait une déclaration de presse dans laquelle elle a dit : "Notre équipe, forte de son ambition pour son arrondissement, forte par la jonction des expertises de savoir et d'énergie, se propose de mettre en place des projets dynamiques et innovants en interaction avec les citoyens tout en œuvrant pour la promotion des droits de la femme».

Mourad Tabet
Lundi 24 Août 2015

Lu 695 fois

Dossiers du weekend | Spécial élections | Libé + Eté | Spécial Eté










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs