Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alerte à la myasthénie




Une rupture de la chaîne d’approvisionnement en médicaments induit souvent des effets négatifs tant pour la santé des patients que pour la réputation des professionnels chargés de les prescrire.
Des solutions existent certes pour surmonter ce handicap. Elles passent par la recherche de produits de substitution, la surveillance des niveaux de demande,… et, surtout, par une bonne gestion de la communication avec les patients, les professionnels de santé et les entreprises pharmaceutiques.
Au Maroc, ce dernier point a toujours fait défaut. A preuve, de mémoire d’homme, jamais personne n’a vu affichée sur les devantures des officines ou sur les tableaux d’affichage des établissements hospitaliers publics ou privés, la moindre information concernant une éventuelle rupture de stock. 
Pour se tenir au courant, et à moins d’être dans le secret des dieux, il faut généralement se contenter du bouche à oreille ou des communiqués officiels diffusés sous d’autres cieux et concernant particulièrement des médications dont la fabrication ne figure pas au palmarès des producteurs locaux.
La plus récente de ces alertes émane des laboratoires Sanofi-Aventis France et concerne les comprimés de Mytélase 10 mg prescrits pour le traitement de la myasthénie ; une maladie neuromusculaire chronique certes relativement rare, mais dont la gravité tient au risque de complications respiratoires qu’elle peut induire.
Le document en question précise que, d’ici octobre 2009, date prévisible du retour à une situation normale, les prescripteurs doivent procéder à la substitution du Mytélase 10 mg par du Mestinon 60 mg et de réserver l’utilisation du premier aux seules situations cliniques pour lesquelles il n’existe pas d’alternative thérapeutique appropriée.  Voilà qui est dit.
Mais pas par la première responsable de notre ministère de la Santé qui a préféré consacrer sa conférence de presse d’hier à d’autres questions plus prosaïques et, certainement, fort gratifiantes.

AHMED SAAIDI
Mercredi 8 Avril 2009

Lu 299 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs