Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Alerte à la grippe porcine




C’est désormais le branle-bas de combat. Aux quatre coins du monde, la mobilisation contre le nouveau virus de la grippe porcine est réelle et entraîne parfois des mesures radicales. Notamment les mises en quarantaine, le contrôle strict des importations de porc, le placement en observation de passagers fiévreux, etc.
Toutes les mesures et démarches possibles ont donc été entreprises pour tenter d’empêcher la propagation du  A/H1N1 qui ne cesse d’étendre ses méfaits depuis son apparition au Mexique le 13 avril.
L’OMS a ainsi demandé à tous les pays d’intensifier leur surveillance de tous les cas inhabituels de maladie ressemblant à une grippe ou à une grave pneumonie.
C’est ce que le Maroc a fait avec d’autant plus de diligence que le mal frappe déjà à nos frontières puisqu’il a pris ses quartiers en Espagne.
Selon notre ministre de la Santé, «toutes les mesures nécessaires pour éviter l’introduction éventuelle de cette maladie» ont été prises et «une cellule de ce département s’est réunie pour suivre les derniers développements de cette maladie en coordination avec tous les départements ministériels concernés».
Les décisions prises portent particulièrement sur le renforcement des activités de contrôle sanitaire au niveau des points d’entrée et de la surveillance épidémiologique, clinique et biologique.
La ministre de la Santé a également annoncé la mise à la disposition des services de la Protection civile d’ambulances équipées, la formation de cadres médicaux et paramédicaux ainsi que l’acquisition de quantités suffisantes de vaccins et de casques de prévention.
Il existe certes un vaccin que l’OMS recommande en pareils cas; en l’occurrence le Tamiflu. Mais sera-t-il efficient contre ce nouveau virus ? Rien n’est moins sûr, à en juger par la décision de l’Organisation mondiale de la Santé qui vient de prendre attache avec Novartis pour le développement d’un nouveau vaccin. Ce qui, selon les experts, exigera au moins  quatre mois.
C’est long. Trop long. Mais que faire d’autre sinon d’attendre en croisant les doigts et en espérant être épargnés.

AHMED SAAIDI
Mardi 28 Avril 2009

Lu 314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs