Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Yalitza Aparicio nominée pour l'Oscar de la meilleure actrice




Yalitza Aparicio nominée pour l'Oscar de la meilleure actrice
La jeune mexicaine Yalitza Aparicio est devenue la première femme indigène nominée pour l'Oscar de la meilleure actrice pour son rôle dans le long-métrage "Roma", du réalisateur mexicain Alfonso Cuarón, également en lice pour neuf autres oscars. Comédienne amatrice d'origine amérindienne qui crève l'écran dans ce film, l'actrice de 25 ans sera en lice face à Glenn Close (The Wife), Lady Gaga (A Star Is Born), Olivia Colman (La Favorite) et Melissa McCarthy (Can You Ever Forgive Me). "En tant que fille d'une domestique et femme amérindienne, je suis fière que ce film aide ceux d'entre nous qui se sentent invisibles et qui peinent à se faire connaître", a réagi l'actrice. Avant que le réalisateur Cuarón ne choisisse Aparicio pour jouer le rôle de Cleo, elle avait l'intention de devenir enseignante en maternelle dans une petite vile mexicaine.  Selon la presse locale, c'est la sœur d'Aparicio qui voulait passer l'auditionr pour ce film, mais parce qu'elle était enceinte et n'était pas en état de le faire, elle a poussé Aparicio à le faire à sa place. "J'étais curieuse, et ma sœur m'a forcée à auditionner, et puis c'est devenu une aventure", a-t-elle dit.
 Celle qui était venue un jour pour accompagner sa soeur pour le casting, fait aujourd'hui la Une de plusieurs magazines spécialisés de premier plan comme Vogue Mexico, grâce à cette belle interprétation dans "Roma", qui a déjà remporté le Lion d'or de Venise, le Golden Globe et pourrait décrocher un Oscar. "Ce n’est pas quelque chose que je voulais vraiment ou dont je rêvais", a assuré la jeune actrice mexicaine. "A cause de votre milieu ou de vos origines, vous n’envisagez même pas de devenir actrice, de faire partie de ce monde qui ressemble à un rêve", explique-t-elle.
Aparicio a basé une partie de son personnage de domestique dans le film sur l'expérience de sa propre mère en tant qu'employée de maison. Elle a expliqué que l'une des raisons pour lesquelles elle a accepté le rôle était "de rendre hommage à ma mère pour son travail". Et le travail de Yalitza Aparicio, qui n’avait jamais mis les pieds sur un plateau de cinéma, a été applaudi par la critique et des acteurs aussi expérimentés que Tom Hanks. "Je montre à mon peuple qu’eux aussi peuvent faire quelque chose comme ça, même s’ils ne sont pas blonds et qu’ils n’ont pas les yeux verts", dit la jeune actrice.

Samedi 26 Janvier 2019

Lu 502 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif