Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Yahia Alaoui, candidat USFP à Ifrane : «Nous voulons encourager l’installation des entreprises dans la ville» 


Propos recueillis par MALIKA MESEFER
Mardi 9 Juin 2009

Libé : Pourquoi avoir choisi l’USFP, le parti de la Rose ?

Yahia Alaoui: L’USFP est un des rares partis du Maroc à avoir un vrai enracinement populaire et à ne pas être un parti de notables ou de personnes, ceci tout en ayant un véritable socle idéologique.

On entend souvent dire qu’Ifrane est « La Suisse du Maroc ». Qu’en pensez-vous ? 

Il est vrai qu’au niveau du climat, de la propreté de la ville, et de son cachet architectural unique qui ont été conservés à travers des décennies,  Ifrane représente « La Suisse du Maroc ». Mais au niveau de la population, la ville est encore pauvre et le niveau de formation et d’éducation académique reste généralement assez peu élevé.

 Combien y a-t-il de circonscriptions à Ifrane ? Quelle circonscription représentez-vous ?

15 circonscriptions sont présentes à Ifrane. Je me présente pour la 15ème.

Quelles sont les éléments à changer à Ifrane, à votre avis, qui permettront un développement de la ville ? Faut-il moderniser la ville  ou au contraire faire évoluer son statut de ville calme ?

Mon objectif est que les habitants d’Ifrane puissent se prendre en charge. A mon avis, l’un des grands déficits de la ville est de ne pas avoir de débouchés en terme d’études supérieures après le bac. Donc la ville, actuellement, n’est pas en mesure de produire ses propres élites. Il n’y a pas de cadres locaux. Pour pouvoir étudier après le bac, dans les environs, il n’y a que les facultés de Meknès et de Fès, ce qui n’est pas à la portée de beaucoup d’habitants de la ville.
Un de nos buts principaux en tant que candidats USFP à Ifrane, est d’œuvrer pour que des écoles ou instituts supérieurs ouvrent à Ifrane, le but étant de former une élite locale.
L’un de nos objectifs est d’ouvrir la ville aux idées extérieures en encourageant l’installation d’entreprises et de cadres des autres villes, pour permettre l’échange de connaissances entre les habitants et les nouveaux venus.


Lu 621 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS