Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire

Lancement d'appels à proposition de projets




Volonté de Marrakech et d'El Kelâa des Sraghna de booster l'enseignement préscolaire
La direction provinciale de l'éducation nationale à Marrakech a annoncé le lancement d'un appel à proposition de projets en matière d'enseignement préscolaire au titre de l’année scolaire 2020-2021, au profit des associations actives dans ce domaine.
Cet appel intervient dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes orientations Royales préconisant la consécration de la coopération entre les départements gouvernementaux et les organisations non-gouvernementales (ONG) et des Hautes orientations Royales contenues dans le discours du Trône de 2018 et relatives à la promotion de l'enseignement préscolaire, à sa généralisation et à l'amélioration de sa qualité, indique un communiqué de la direction provinciale.
Il s'inscrit aussi en phase avec les attributions de l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) de Marrakech-Safi et de ses services extérieurs, notamment dans le domaine du partenariat avec les associations de la société civile et traduit le souci de mettre sur pied des projets et des actions visant la réalisation de la gouvernance et de la gestion en matière de mise en œuvre du programme national de généralisation et de développement de l’enseignement préscolaire, conformément aux engagements pris devant S.M le Roi.
Cet appel à proposition de projets tend à renforcer les mécanismes de gouvernance en matière de gestion du partenariat entre l'AREF et les associations, à consolider la culture de la qualité et de l'approche par projet, à doter les associations des ressources financières pour améliorer leurs prestations au profit des enfants du préscolaire, à faciliter l'action et la coordination entre l'Académie et les associations à travers des mesures et des documents précis, clairs et disponibles, et à fournir les outils de suivi, d'évaluation et de développement continu, précise la même source.
Il concerne les associations ou les réseaux des associations nationales actives dans le domaine de l'enseignement préscolaire et reconnues d'utilité publique, les associations ou les réseaux des associations nationales, régionales ou provinciales actives dans le préscolaire, ainsi que les associations ou les réseaux des associations opérant dans le domaine de l'éducation et de la formation, y compris les associations des parents et tuteurs d'élèves.
La direction provinciale a, dans ce sens, invité les associations désirant participer à retirer les dossiers de demande de subvention auprès du service des affaires pédagogiques.
Ledit dossier doit contenir une demande de subvention d'un projet adressée au directeur provincial de l'éducation nationale, le dossier juridique de l'association (statut, récépissé définitif de dépôt, liste des membres du bureau de l'association, procès-verbal de l'assemblée générale) en cinq copies certifiées conformes à l'original, une copie des derniers rapports financier et moral de l'association, une attestation originale du relevé d'identité bancaire, des fiches techniques sur l'association et le projet selon les formulaires délivrés par la direction provinciale, ainsi que le cahier des charges relatif aux associations comportant le cachet de l'association et la signature de son représentant juridique.
Il doit aussi comprendre une copie du procès verbal de la réunion du bureau de l'association durant laquelle il a été décidé de présenter la demande de subvention, signé par les membres présents, une copie des conventions de partenariat conclues par l'association dans les domaines de l'enseignement préscolaire ou de l'éducation et de la formation, des copies des rapports d'expertise comptable relatifs aux subventions dont a bénéficié l'association dans le cadre de ses partenariats avec l'AREF ou ses services extérieurs, outre une copie du décret en vertu duquel la reconnaissance d'utilité publique a été accordée aux associations concernées.
Le communiqué souligne que le dernier délai pour le dépôt des dossiers de demande de subvention au siège de la direction provinciale de l'éducation nationale à Marrakech est fixé pour le 19 juin à 16H30, notant que tout dossier incomplet ou reçu après la date susmentionnée sera rejeté.
Il sera procédé à une sélection préliminaire des dossiers au niveau du service concerné au sein de la direction provinciale, alors qu'une commission spécialisée présidée par le directeur provincial de l'éducation nationale procédera à la sélection définitive des demandes de subvention, tout en veillant à mettre en œuvre le principe de l'équité et de l'égalité des chances et à prendre en compte, dans le choix des associations, la réalisation de l'équilibre en termes de zones géographiques d'intervention au niveau de la province, conclut la même source. 
La direction provinciale de l’éducation nationale à El Kelâa des Sraghna a, elle aussi, annoncé avoir lancé un appel à proposition de projets en matière d’éducation non formelle au titre de l’année scolaire 2020-2021, au profit des associations de la société civile actives dans ce domaine.
Cet appel à manifestation de projets est ouvert aux associations concernées du 3 au 22 juin, précise la direction provinciale dans un communiqué.
Selon la même source, le dossier de demande de subvention comprend le dossier juridique de l'association (statut, récépissé du dépôt légal, liste des membres du bureau de l'association, procès-verbal de la dernière assemblée générale et les derniers rapports moral et financier) ainsi que des fiches techniques sur l'association et les partenariats conclus dans le domaine de l'éducation non formelle.
Les documents constituant le dossier sont téléchargeables sur la page Facebook officielle de la direction provinciale ou peuvent être retirés auprès du bureau de promotion de l’éducation non formelle au sein de ladite direction, relève le communiqué.
L’annonce de cet appel à proposition de projets s’inscrit dans le cadre du partenariat conclu par la direction provinciale de l’éducation nationale à El Kelâa des Sraghna avec des associations opérant dans le domaine de l'éducation non formelle, en vue de la réinsertion dans le système éducatif des enfants et des adolescents (âgés entre 8 et 16 ans), non scolarisés ou ayant abandonné leurs études, rappelle la même source. 

Samedi 6 Juin 2020

Lu 991 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif