Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Visite à Téhéran du chef de la diplomatie du Qatar pour discuter de l'Afghanistan


Libé
Jeudi 9 Septembre 2021

Le ministre des Affaires étrangères du Qatar a rencontré jeudi à Téhéran son homologue iranien pour discuter des derniers développements en Afghanistan, ont indiqué l'agence iranienne Isna et le diplomate qatari. "A la tête d'une délégation, Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani s'est entretenu avec son homologue iranien (Hossein Amir-Abdollahian, NDLR) et doit rencontrer d'autres responsables au cours de son séjour" pour discuter des affaires régionales et internationales, a rapporté Isna, sans plus de précisions.


Confirmant peu après dans un tweet cette rencontre, le chef de la diplomatie qatari a indiqué qu'elle visait à "discuter des derniers développements en Afghanistan". "Le Qatar croit en l'importance des efforts concertés vis-à-vis de l'Afghanistan pour garantir une solution globale", a-t-il déclaré.


Le Qatar est devenu un acteur incontournable dans la crise afghane. Il avait accueilli les négociations conclues en 2020 entre les Etats-Unis de Donald Trump et les talibans, puis entre ces derniers et l'opposition afghane du président désormais déchu, Ashraf Ghani.


La République islamique chiite d'Iran, qui partage avec l'Afghanistan une frontière de plus de 900 km, s'est récemment dite inquiète de la situation chez son voisin. Lundi, elle a condamné "fermement" l'assaut des talibans contre la vallée du Panchir, à 80 km au nord de Kaboul, dernier foyer de la résistance au mouvement fondamentaliste islamiste qui affirme avoir pris le contrôle "complet" de cette région.


Téhéran s'était jusque-là abstenu de critiquer les talibans sunnites depuis leur prise du pouvoir à Kaboul le 15 août. L'Iran a entretenu des relations conflictuelles avec les talibans pendant leur règne entre 1996 et 2001 sur un Emirat islamique d'Afghanistan, qu'il n'a jamais reconnu. Téhéran avait néanmoins semblé esquisser un rapprochement avec les talibans ces derniers mois.


La visite à Téhéran de Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani intervient deux jours après celle du chef de la diplomatie américaine Antony Blinken au Qatar. Ce dernier y a obtenu des talibans un nouvel engagement ferme assurant que les Afghans qui souhaitent quitter le pays pourraient le faire sans entrave.
 Le Qatar a de son côté réaffirmé que l'aéroport de Kaboul allait rouvrir bientôt, sans pour autant donner de date.


Le Qatar est proche des Etats-Unis et abrite la plus grande base militaire de Washington dans la région, mais il entretient également des liens étroits avec Téhéran, avec qui il partage le plus grand gisement de gaz au monde.



Lu 545 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS