Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Vernissage de l'exposition de l'artiste-sculptrice Itaf Benjelloun


Libé
Lundi 15 Novembre 2021

L’artiste-sculptrice, Mme Itaf Benjelloun expose ses œuvres artistiques récentes, jusqu’au 11 décembre prochain à Marrakech, autour du thème "Ouvre moi ton aile". Visible à la Galerie "Noir sur Blanc", cette exposition donne à voir et à apprécier quelque 19 œuvres sculpturales, dont la thématique principale est "la libération de la parole comme chemin vers la lumière et la transcendance". Ces œuvres sculpturales, qui datent de 2007 et sont à l’origine d’une thématique chère à cette artiste ("l’envol"), sont des moulages en argile reproduits dans les bas-reliefs, qui représentent des fragmentations de visages centrés sur la bouche. Cette artiste originaire de Tanger, a de tout temps été attirée par l’art, qui l’a accompagnée depuis sa tendre enfance puisque sa mère, l’artiste Amina Rmiki, l’a initiée aux arts plastiques et a exercé sur elle une grande influence artistique. Dans une déclaration à M24, la chaîne télévisée de l’information en continue de la MAP, Itaf Benjelloun, a dit qu'elle avait été toujours fascinée par l’art de la sculpture, qu’elle a choisi comme médium pour s’exprimer. Cette architecte d’intérieur n'a pas manqué d'avouer que sa démarche artistique personnelle a évolué au fil du temps, indiquant que son matériau de prédilection c’est l’argile. Dans ces œuvres artistiques, cette artiste opte pour la fragmentation et l’éclatement des matériaux pour les réunifier dans un ensemble et leur redonner une nouvelle vie dans un nouvel univers et une nouvelle existence. L’univers artistique de cette artiste nous plonge dans le mouvement ondoyant de la vie et ce qu’elle contient de paradoxes et de contradictions. C'est dire que ces sculptures font revivre certains souvenirs de l’artiste, alors que le désir, la solitude, la disparition, le refuge et le doute sont ses thématiques de prédilection. Les œuvres sculpturales de cette artiste répètent à l’infini le même visage et le même masque. L’artiste fait de ces bas reliefs de si petits portraits d’hommes, des médaillons qu’elle "suspend à des disques de fer rouillés comme des soleils éteints". Itaf Benjelloun est incontestablement aujourd’hui l’une des figures emblématiques de la scène artistique contemporaine marocaine. Dans la note de présentation de cette exposition, l’écrivain Philippe Guiguet Bologne affirme que "l’univers d’Itaf Benjelloun a quelque chose à voir avec la magie. Non pas la magie des potions et des talismans, moins encore celle des lapins et des chapeaux. La magie des étoiles dans le ciel ou celle du vent dans le feuillage des grands arbres, la magie des scintillements sur les soubresauts d’un ruisseau et celle d’un regard croisé un matin de bonheur". "Ses sculptures sont une mécanique mise sur pied pour aller affronter le monde : Elles sont du même métal que celui dans lequel, sont fondus les cimeterres que portaient ses ancêtres", a-t-il ajouté. Le vernissage de cette exposition a eu lieu samedi soir, en présence d’un parterre de personnalités issues des mondes de l’art, des médias, de la culture.


Lu 1040 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Août 2022 - 10:22 Moga Festival de retour à Essaouira