Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Vaines tentatives algériennes de l’instrumentalisation du drame humain survenu à la clôture de Mellilia

José Manuel Albares :Il faut reconnaître la difficulté du travail accompli au quotidien par les forces de l’ ordre marocaines et nos forces de sécurité


Mourad Tabet
Vendredi 1 Juillet 2022

Vaines tentatives algériennes de l’instrumentalisation du drame humain survenu à la clôture de Mellilia
Certaines parties ont fait preuve d’une extrême insolence en instrumentalisant, pour répandre leur venin contre le Maroc, le drame humain survenu la semaine dernière quand plusieurs migrants irréguliers ont trouvé la mort en voulant franchir la clôture séparant Nador du préside occupé de Mellilia.

A titre d’exemple, le régime mafieux d’Alger, que tous les indices et faits indiquent qu’il est impliqué d’une manière indirecte dans ce drame en faisant preuve de laxisme dans le contrôle de ses frontières avec le Royaume, a lâché ses relais propagandistes pour attaquer le Maroc et, par ricochet, absoudre leur régime en lui permettant de fuir sa responsabilité dans ce drame humain. Des témoignages de migrants subsahariens, qui ont pris part à l’assaut de vendredi dernier, ont affirmé qu’ils sont venus surtout du Soudan et ont été hébergés en Algérie qui les a envoyés par la suite au Maroc.

Une autre tentative visant le Maroc et l’Espagne est tombée à l’eau. Cette fois au sein du Conseil de sécurité qui s'est réuni mercredi dernier à huis clos pour débattre de ce drame qui a coûté la vie à 23 migrants, «mais sans élaborer de position commune, selon des diplomates», a rapporté  l’AFP.

Et l’agence France Presse de préciser : «Le Kenya, membre non permanent à l'origine de la convocation du Conseil, a rédigé un projet de déclaration dénonçant la souffrance des migrants africains le long de la côte méditerranéenne et demandant au Maroc et à l'Espagne une enquête rapide et impartiale ».

L’AFP a également indiqué que ce texte «a suscité la réticence notamment des Etats-Unis» et «n'a aucune chance d'aboutir en l'état, selon plusieurs diplomates».

«Les membres africains du Conseil de sécurité - Ghana et Gabon en sus du Kenya - n'ont pas été unanimes sur la réponse que devrait donner le Conseil à la tragédie de Mellilia, a précisé à l'AFP l'un de ces diplomates sous couvert d'anonymat», a fait savoir la même source.

Mais le plus intrigant, c’est que ces donneurs de leçons qui se sont empressés de stigmatiser et d’accuser aussi bien Rabat que Madrid, n’ont pas une idée de la réalité du terrain et des conditions de travail dans lesquelles les forces de sécurité exercent leur mission de maintien de l’ordre.

C’est à tous ces zélateurs que le ministre espagnol des Affaires étrangères, José Manuel Albares, a répondu en tenant, dans des déclarations à la presse, à mettre en valeur le travail accompli aussi bien par les forces de l’ordre marocaines qu’espagnoles.

«Il faut comprendre la difficulté pour la gendarmerie marocaine comme pour la police espagnole de gérer les flux migratoires, surtout quand il y a un assaut de 2.000 personnes sur la clôture», a déclaré le ministre des Affaires étrangères à la radio nationale. Et d’enchaîner : «Il faut reconnaître la complexité du travail que la gendarmerie marocaine et nos forces de sécurité accomplissent au quotidien. Il faut se  mettre dans la peau de notre police et de la gendarmerie marocaine ».

«Je suis convaincu que personne, ni dans la gendarmerie marocaine ni dans la police espagnole, ne tente à aucun moment de bafouer les droits humains de qui que ce soit. Il y a un énorme problème à gérer les milliers de personnes qui tentent de traverser la frontière chaque mois», a encore assuré José Manuel Albares dans ses déclarations rapportées par le portail espagnol, El Independiente.

Dans la même veine, des eurodéputés ont appelé l'Union européenne à appuyer la politique migratoire humaine du Maroc, qui est un pays «crédible et fiable» dans la lutte contre les réseaux mafieux d'immigration illégale.

 Réagissant à la dernière tentative d’assaut groupé de migrants clandestins, issus de pays d'Afrique subsaharienne, contre la clôture métallique au niveau de la province de Nador, utilisant une violence inouïe, les parlementaires européens ont souligné l’impératif d’aider le Maroc à faire face à ces mafias internationales qui ne reculent devant rien.

«Le Maroc est un partenaire stratégique pour l'UE. Les principaux coupables de la tragédie qui s'est produite à Mellilia et des regrettables pertes en vies humaines sont les mafias internationales, qui organisent ces violentes attaques», a affirmé l’eurodéputé Petar Vitanov.
 Plaidant pour l’appui des efforts du Royaume, le parlementaire européen Tomáš Zdechovský, a noté, quant à lui, que « l’assaut massif de 2000 migrants subsahariens à la frontière espagnole est une autre preuve que le Maroc est un partenaire crédible de l'Union européenne, qui souffre également de la pression migratoire».

Le vice-président de l'Alliance des libéraux et des démocrates pour l'Europe (ALDE) au sein du Parlement européen, l'eurodéputé bulgare Ilhan Kyuchyuk, a appelé, de son côté, à soutenir «la politique migratoire humaine du Maroc en Afrique».

«Nous devons appuyer le Maroc en tant que principal partenaire stratégique et fiable de l'UE pour lutter contre le trafic, les mafias et contrôler la migration irrégulière », a-t-il tweeté.
Il convient de souligner que le Parlement européen tiendra une réunion  lundi prochain pour débattre de cette question.

Mourad Tabet


Lu 1747 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS