Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

VOX excelle dans les propositions inutiles, dixit l'Espagne intelligente

Dans la lignée de ses indécrottables inepties, le groupuscule extrémiste revendique la reconnaissance de l'hispanité de Sebta et Mellilia


Mourad Tabet
Mardi 20 Décembre 2022

VOX excelle dans les propositions inutiles, dixit l'Espagne intelligente
Alors que les relations entre Rabat et Madrid sont au beau fixe, un groupuscule d’extrême droite, en l’occurrence le parti espagnol Vox, joue les trouble-fêtes en déposant une proposition non législative à la Commission des affaires étrangères du Congrès des députés (la Chambre basse du Parlement) dans laquelle il appelle le gouvernement central espagnol à « essayer d'obtenir par la diplomatie que le Maroc reconnaisse l'espagnolité de Sebta et Mellilia et des autres territoires en Afrique du Nord », a informé l’agence espagnole Europa Press.

D’après la même source, le parti Vox veut, via son initiative,  que le Congrès demande à l'exécutif de Pedro Sánchez de procéder à des démarches "diplomatiques" pour que Rabat reconnaisse "explicitement et sans réserve" la souveraineté espagnole sur les deux présides occupés, Sebta et Mellilia, ainsi que sur îles jaafarines, les rochers d'Al Hoceïma, le rocher de Badis et l’îlot de Leila.

« Tous les groupes parlementaires, à l'exception de Vox et du PP (Parti populaire-opposition), ont voté contre l'initiative, défendue par le député de Castellón Alberto Asarta », selon Europa Press, soulignant que la proposition de Vox a été rejetée par 20 voix contre 14.

Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE), représenté par le député Arnau Ramírez en tant que porte-parole adjoint des socialistes au sein de cette commission, a regretté que « l'extrême droite fasse des propositions inutiles au lieu d'apporter des solutions pour améliorer la vie des gens ».

Et même si le PP a voté en faveur de cette proposition de l’extrême droite, son représentant à la Commission parlementaire l’a également jugée inutile.
Cette affaire des présides occupés au Nord du Maroc est l’une des questions épineuses dans les relations entre Madrid et Rabat qui considère que ces territoires sont marocains et le seront pour toujours.

En 1987, Feu S.M le Roi Hassan II a proposé de créer une commission mixte d’experts pour discuter de l’avenir de Sebta et Mellilia et des autres territoires occupés. Mais le gouvernement espagnol n’a pas donné de suite officielle à cette requête, refusant, jusqu’à présent, d’entamer avec le Maroc une quelconque négociation au sujet de ces territoires.
En 2003, un diplomate espagnol (proche du PSOE), Maximo Cajal (décédé en 2014), a écrit un livre intitulé «Ceuta y Melilla, Olivenza y Gibraltar. ¿Dónde acaba España?», dans lequel il a appelé à la restitution des présides occupés au Maroc comme étape préalable à la récupération de Gibraltar.

« La marocanité de Sebta et Mellilia ne devrait pas être mise en question », affirme Maximo Cajal, diplomate à la retraite et aujourd'hui conseiller du PSOE, exprimant une conviction qui, dans le contexte de la politique de José Maria Aznar (président du gouvernement espagnol entre 1996-2004 dont le mandat a été marqué par l’éclatement d’une crise diplomatique avec le Maroc à cause de l’îlot de Leila), peut sembler un sacrilège », a souligné El Pais dans un article publié le 19 octobre 2003. Et d’ajouter : « Dans l'intérêt de la santé collective des Espagnols et pour désamorcer tout ce mélange de peur, de suspicion et de ressentiment historique contre les Marocains, l'Espagne devrait "entamer une réflexion commune avec Rabat sur cette délicate question ».

A préciser également que Maximo Cajal a appelé dans le même livre le gouvernement de son pays à restituer la localité de Olivenza au Portugal. « Enlevée au Portugal en 1801, Olivenza (ou Olivença en portugais) aurait dû être rétrocédée au moment de la ratification du congrès de Vienne en 1817. Mais la ville n'a jamais été restituée par Madrid, qui l'administre de fait depuis deux siècles », a écrit Le Point en juin 2018.

Mourad Tabet
 


Lu 1283 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p