Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Une simulation de la salle de commandement de la DGSN exposée à Tanger




Une simulation de la salle de commandement de la DGSN exposée à Tanger
La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) s'emploie à généraliser les salles de commandement et de coordination des unités mobiles de la police de secours dans toutes les villes du Royaume et ce, conformément à sa stratégie qui place la protection des citoyens au centre de son système sécuritaire.
Le lancement de ces salles de commandement et de coordination est le fruit d'une vision mise en œuvre par la DGSN depuis 2016, qui vise à insuffler une nouvelle dynamique à la ligne téléphonique gratuite 19, à renforcer la police de proximité en gérant les interventions sécuritaires sur la voie publique, à garantir le déploiement intensif des unités et à consolider le sentiment de sécurité chez les citoyens.
Plus qu'une salle qui reçoit des appels des citoyens, la salle de commandement et de coordination des unités mobiles de la police de secours se veut un système de services sécuritaires intégré qui se charge de la réception des demandes de secours des citoyens à travers plusieurs lignes téléphoniques et de la détermination immédiate du lieu de l'intervention ou la scène du crime via les caméras de surveillance, et ce avant l'arrivée effective des brigades de l'unité mobile de la police de secours.
Ces salles permettent également d'optimiser et de réduire les délais d'intervention de la police sur la voie publique, en désignant la brigade mobile la plus proche pour entamer les procédures légales nécessaires. Le stand de la salle de commandement et de coordination, qui se trouve à l'espace des journées des portes ouvertes de la DGSN, est une simulation type plus réduite de ladite salle pour faire connaître aux citoyens le mode de fonctionnement de la police de secours, a expliqué mercredi le commandant divisionnaire, Rachid El Harrak, notant que cette salle a été développée par la DGSN en vue de fournir une assistance aux personnes pouvant être victimes d'accidents.
Le but est de rapprocher les services sécuritaires et de consolider le sentiment de sécurité chez le citoyen, qui commence à contacter la sûreté dans le cas d'une attaque ou d'une situation nécessitant l'intervention de la police, a-t-il poursuivi.
La salle de commandement et de coordination comprend des unités mobiles de police qui sont déployées pour assurer les interventions sécuritaires sur la voie publique en toute efficacité et rapidité, a relevé M. El Harrak.
La DGSN avait ouvert la première salle de commandement et de coordination de l'unité mobile de la police de secours à Rabat, en tant qu'expérience pilote, avant de la généraliser à Salé, Témara, Marrakech, Fès et Tanger suite à son efficience en termes de réduction des délais d'intervention dans la voie publique et de consolidation du sentiment de sécurité auprès des citoyens.

 

Vendredi 4 Octobre 2019

Lu 4290 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com