Libération






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un rare séisme en Australie sème la panique à Melbourne


Libé
Jeudi 23 Septembre 2021

Un séisme de magnitude 5,9 a frappé mercredi le sud-est de l'Australie, faisant trembler les immeubles de Melbourne et sortir en courant des habitants paniqués, dans une région peu habituée aux tremblements de terre. Le tremblement de terre, qui s'est produit à une dizaine de kilomètres de profondeur seulement, a surpris les habitants de la deuxième ville d'Australie à 09:00 du matin (23:00 GMT) et a été ressenti à des centaines de kilomètres à la ronde. Les services de secours ont reçu des appels à l'aide jusqu'à Dubbo, à environ 700 kilomètres de l'épicentre. L'Institut d'études géologiques des Etats-Unis (USGS) a évalué la magnitude à 5,8, avant de la réviser à 5,9. La plupart des habitants de Melbourne, confinés depuis huit semaines, étaient chez eux au moment où la terre a tremblé. Les scènes d'habitants paniqués sortant des maisons ont envahi les réseaux sociaux. Parmi eux, Zume Phim, 33 ans, propriétaire du café Oppen de Melbourne, s'est précipité dans la rue lorsque la secousse a frappé. "Tout le bâtiment tremblait. Toutes les fenêtres, le verre tremblaient, comme une vague de tremblements", a-t-il déclaré à l'AFP. "Je n'avais jamais vécu ça. C'était un peu effrayant", confie-t-il. Le Premier ministre Scott Morrison, réagissant depuis New York, a insisté sur le fait qu'il n'y avait pas de victimes ou de dégâts importants. Il a néanmoins concédé le côté "très perturbant" du séisme pour la population, dans une zone peu habituée aux secousses comme l'Australie. "Tout a commencé à trembler...Tout le monde était un peu sous le choc",témoigne auprès de l'AFP Parker Mayo, un employé de café de 30 ans,tandis que des images de la zone commerçante de Chapel Street montrent des briques tombées au sol. Une réplique de magnitude 4 s'est produite peu après la première secousse. Les tremblements de terre importants sont inhabituels dans le sud-est de l'Australie, une région assez densément peuplée. "J'étais assis au travail à mon bureau... Il m'a fallu un certain temps pour comprendre ce que c'était", a déclaré le maire de Mansfield, près de l'épicentre du séisme, Mark Holcombe,sur la chaîne ABC. Ils'agit du plus gros séisme dans le sud-est de l'Australie depuis des années, a déclaré à l'AFP Mike Sandiford, géologue à l'Université de Melbourne. Un séisme de cette ampleur se produit tous les "10 à 20 ans dans le sud-est de l'Australie, le dernier était Thorpdale en 2012", a-t-il déclaré. "Nous en avons eu de très gros de magnitude six à la fin des années 1800, bien que les magnitudes précises ne soient pas bien connues", a-t-il souligné. Geoscience Australia a indiqué que le séisme a été suivi d'une série de quatre répliques d'une magnitude de 2,5 à 4,1. Les Australiens doivent s'attendre à "plusieurs centaines de répliques, la plupart non perceptibles par l'homme, mais probablement une dizaine seront ressenties", a mis en garde le scientifique, spéculant sur les "milliards de dollars de dégâts" qu'aurait causé le séisme "s'il s'était produit sous Melbourne". Les travaux pour réparer les dégâts pourraient être compliqués par le confinement et les manifestations en cours. Des centaines de personnes portant des bottes de travail et des vestes de chantier ont afflué mercredi dans le centre de Melbourne pour protester contre l'obligation de la vaccination pour les ouvriers du bâtiment alors que la plupart des chantiers ont été abruptement fermés dans la ville. Mardi, la police anti-émeute de Melbourne a fait usage de gaz poivre et de balles en caoutchouc pour disperser une violente manifestation et indiqué que de nouveaux rassemblements ne "seraient pas tolérés". La crise dessous-marins menace la tenue d'un conseil UE/USA sur les technologies La crise des sous-marins entre la France et les Etats-Unis menace la tenue la semaine prochaine d'un nouveau conseil américano-européen sur les technologies et le commerce, a-t-on appris mardi de sources européennes. "Une date avait été prévue la semaine prochaine pour la première réunion du Conseil commun du commerce et de la technologie (EU-US Trade and Technology Council,TTC). Nous analysons l'impact de (l'accord militaire entre Washington, Londres et Canberra) AUKUS sur cette date", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la Commission européenne, Eric Mamer. Les Etats-Unis tablent toujours sur la tenue de cette réunion, a dit en revanche une responsable américaine à des journalistes en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York. Cette première réunion du TTC était prévue le 29 septembre à Pittsburgh, aux Etats-Unis. La création du TTC avait été annoncée en juin lors de la visite du président américain Joe Biden à Bruxelles. Réclamée par les Européens, cette nouvelle instance incarnait un rapprochement transatlantique après des années de tension sous la présidence de Donald Trump. Elle vise à coopérer pour des régulations respectueuses des droits humains, notamment dans la tech, pour contrer l'influence de la Chine souvent considérée comme une menace pour les normes éthiques occidentales (surveillance, confidentialité des données...). Selon un diplomate européen, les Français ont émis l'idée de reporter la réunion de Pittsburgh pour protester contre le pacte de sécurité dans la région indo-pacifique conclu entre les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni qui a entraîné la rupture d'un important contrat de sous-marins militaires passé parla France avec l'Australie. Selon cette source, l'idée suscite cependant l'hostilité des pays baltes, traditionnellement alignés sur Washington,mais aussi de l'Allemagne. "Il revient à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, de décider", a souligné un autre diplomate européen. Interrogé par l'AFP, l'entourage du ministre délégué français au Commerce extérieur Franck Riester, qui avait prévu de se rendre à Pittsburgh comme observateur, a indiqué qu'aucune décision n'avait encore été prise quant à une confirmation ou une annulation. Ce nouveau conseil "est une manière d'arrimer plus étroitement les relations USA-UE dans l'Asie-Pacifique, et de parler de certaines des inquiétudes commerciales que nous avons tous sur la manière dont la Chine gère ses affaires", a plaidé la responsable américaine à New York, sous couvert de l'anonymat. "Donc je dirais que pour les pays de l'UE qui veulent être plus impliqués dans notre stratégie pour l'Asie-Pacifique, tenir le TTC est essentiel", a-t-elle ajouté, saluant le "leadership traditionnel de la France" dans cette région. Les ministres des Affaires étrangères des Vingt Sept, réunis à New York en marge de l'Assemblée générale annuelle de l'ONU, "ont exprimé clairement leur solidarité à l'égard de la France", a déclaré lundi soir le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, ce dont Paris s'est félicité mardi par la voix du secrétaire d'Etat français aux Affaires européennes, Clément Beaune. Pour marquer sa colère, la France a déjà rappelé son ambassadeur aux Etats-Unis, un acte sans précédent vis-à-vis de cet allié historique, et son représentant en Australie, le pays à l'origine de la crise.


Lu 408 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS