Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un mois d’ avril sous le signe du septième art à l’ICF





L’ Institut Cervantès de Fès (ICF) propose, du 06 au 30 avril, un cycle de cinéma à distance intitulé ‘’du court au long-métrage’’. Ce cycle, le neuvième du genre proposé sur la chaine Vimeo de l’Institut, met à l’honneur le travail de quatre cinéastes, en collaboration avec ‘’Alcine’’, le festival du film Alcalá de Henares, qui a fêté ses cinquante ans en 2020 et qui est l’un des plus anciens festivals d’Espagne. Selon l’ICF, la programmation offre un dialogue entre deux œuvres (un court et un long-métrage) de chacun des cinéastes sélectionnés. En plus de faire connaître le travail du festival d’Alcine, l’accent sera mis sur les manières dont certains cinéastes travaillent dans un format ou un autre selon leurs intérêts et les histoires qu’ils ont à raconter.

Les feux de la rampe seront braqués sur le travail des réalisateurs Juanjo Giménez et Álex Montoya, de la réalisatrice Belén Macías et de la productrice María del Puy Alvarado. Les quatre artistes ont présenté, à plusieurs reprises, leurs oeuvres au festival Alcine, connu pour sa programmation de courts métrages, même s’il comprend également une programmation de longs métrages.

Le cycle comprendra les films ‘’Lucas’’ (2012) et ‘’Assemblée’’(2018) de Álex Montoya, ‘’Mauvais pressentiment’’ (2001) et ‘’Marseille’’ (2013) de Belén Macías, ‘’Nous nous manquons’’ (2001) et ‘’Le genou’’ (2009) de Juanjo Giménez, et ‘’Pulse’’ (2013) et ‘’Antonio Muñoz Molina, la profession de l’écrivain’’ (2014) de Álvaro Giménez Sarmiento.

Gérard Filippelli

Un mois d’ avril sous le signe du septième art à l’ICF
L’acteur Gérard Filippelli, grand échalas des Charlots, groupe potache et populaire qui a égayé le cinéma comique français des années 1970, est mort mardi à 78 ans, a annoncé à l’AFP l’un de ses complices à l’écran, Jean Sarrus. “C’est une énorme page qui se tourne. On était plus qu’une bande de copains. On était une famille. On a vu grandir nos enfants. De nos 20 ans à nos 40 ans, on a connu l’insouciance totale au cinéma ou sur scène par nos chansons”, a déclaré Jean Sarrus, précisant que l’acteur avait succombé à un cancer, à l’hôpital d’Argenteuil, près de Paris. Filippelli, le guitariste de cette bande musicale et humoristique, a tourné dans tous leurs films dont les “Bidasses en Folie”, sorti en 1971 et qui a attiré 7 millions de spectateurs. Les Charlots ont compté six membres principaux, dont l’un des plus connus, Gérard Rinaldi, est décédé en 2012. D’abord accompagnateurs du chanteur Antoine sous le nom de “Problèmes”, ils deviennent “Les Charlots” en 1966 et se font connaître du grand public avec des parodies et des chansons paillardes, avant de se lancer sur le grand écran.

Libé
Jeudi 1 Avril 2021

Lu 263 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.