Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un docu sur le racisme anti-noirs à Vienne déprogrammé à la dernière minute




La télévision publique autrichienne ORF, régulièrement attaquée par l'extrême droite au gouvernement, a décidé de déprogrammer in extremis un documentaire évoquant le racisme auquel sont confrontés les Noirs vivant à Vienne, s'est ému jeudi son auteur. Intitulé "Noir à Vienne, de Soliman à Alaba", en référence au sultan ottoman Soliman le Magnifique et à David Alaba, le défenseur autrichien du Bayern Munich, ce documentaire mettait en lumière "les préjugés profondément ancrés" auxquels font toujours face les Noirs de la capitale autrichienne, selon le programme. Programmé pour le 4 août, il a été subitement retiré de la grille "sans plus d'explications", s'est étonné auprès des journaux Der Standard et Die Presse son auteur, Teddy Podgorski Jr, relevant que ce documentaire de 25 minutes avait pourtant été validé "avec beaucoup d'enthousiasme" par la production. Cette déprogrammation intervient sept mois après l'entrée au gouvernement du vice-chancelier d'extrême droite Heinz-Christian Strache, qui depuis sa prise de fonctions a multiplié les attaques contre l'ORF, accusant ce média de référence de propager des "mensonges".Dans un communiqué, l'ORF a indiqué que le documentaire devait être "remanié" car il "ne correspondait pas à ce qui avait été commandé, tant en termes techniques que de forme et de contenu". Initialement programmé pour l'émission régionale "Österreich Bild" (Image de l'Autriche), le documentaire sera remplacé dimanche par un reportage sur les "Heuriger viennois", des guinguettes typiques du vignoble de la capitale autrichienne.

Samedi 4 Août 2018

Lu 677 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif