Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Un concours régional pour révéler les talents artistiques et littéraires des élèves





Un concours régional pour révéler les talents artistiques et littéraires des élèves
Un concours régional ayant pour objet de révéler les talents artistiques, culturels et littéraires des élèves est organisé par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Drâa-Tafilalet. Initié sous le signe "Rester chez moi, une occasion de mettre en exergue mes talents créatifs", ce concours, qui se poursuit jusqu’au 25 avril courant, est axé sur la thématique de la santé et de l’hygiène, indique l’AREF de Drâa-Tafilalet dans un communiqué. Cette initiative, qui ambitionne d’aider les apprenants à mettre en valeur leurs capacités dans les domaines artistique, culturel ou littéraire, fait partie des activités parascolaires qui ont un rôle important dans la promotion et le développement des talents, connaissances et compétences des élèves.
Il s’agit aussi d’une action qui s’inscrit dans le cadre des mesures de protection et de prévention adoptées par le Maroc pour endiguer la propagation du nouveau Coronavirus (Covid-19) et assurer la continuité pédagogique à travers l’enseignement à distance. Ce concours régional est ouvert aux élèves poursuivant leurs études au sein des établissements scolaires publics et privés au niveau des trois cycles de l’enseignement. Ils peuvent y participer à travers des travaux en langues arabe, amazighe, française ou anglaise. Il porte sur les domaines, entre autres, du dessin, de la caricature éducative, de la musique, de la nouvelle et de la poésie.

Bouillon de culture

Disney+

La plateforme de vidéo en streaming Disney+ compte désormais 50 millions d'abonnés payants dans le monde, cinq mois après son lancement aux Etats-Unis et deux semaines après son arrivée en Europe. "Nous sommes honorés que Disney+ plaise à des millions de personnes et cela augure bien de notre expansion à venir en Europe de l'Ouest, au Japon et dans toute l'Amérique latine plus tard cette année", s'est félicité Kevin Mayer, président des activités en relation directe avec les consommateurs du groupe Disney, dans un communiqué publié mercredi. Disney+ est entrée en scène en novembre en Amérique du Nord, aux Pays-Bas, en Australie et en Nouvelle-Zélande. Pour quelques dollars ou euros par mois, elle donne accès à des programmes originaux (dont "The Mandalorian", qui se déroule dans l'univers Star Wars), plus de 500 films et des milliers d'épisodes de séries. Début février, la plateforme avait déjà fidélisé plus de 28 millions d'abonnés, dépassant ses propres prévisions, d'après Bob Iger, ancien patron du Royaume enchanté, qui a passé la main peu après. Ces deux dernières semaines elle a été déployée au Royaume-Uni, en Irlande, en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, en Autriche et en Suisse. En Inde, Disney+ compte 8 millions d'abonnés, acquis depuis la semaine dernière, quand le service y est devenu accessible via la plateforme Hotstar.
Le communiqué ne mentionne pas la pandémie de Covid-19, qui a conduit les autorités de nombreux pays à confiner leur population pour freiner la propagation du virus. Le temps passé sur les réseaux sociaux et plateformes de divertissement a explosé depuis que la moitié des humains sont coincés chez eux. Netflix reste le leader du secteur avec 167 millions d'abonnés dans le monde début janvier.

 

Vendredi 10 Avril 2020

Lu 169 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.