Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Trois questions à Ahmed Chahid, directeur du FIFT




Trois questions à Ahmed Chahid, directeur du FIFT
 Libé: Quel bilan faites-vous de la 14ème édition?
Ahmed Chahid: Franchement, l’on ne peut qu’être ravi et satisfait. La programmation a été pleinement respectée. Pour les jeunes cinéphiles désireux de bénéficier de formation sur les techniques de courts métrages, d’écriture de scénario, cette édition constitue un vrai outil de formation et d’éducation sans pour autant oublier le public qui se doit d’interpréter correctement l’image filmique et pourquoi pas de se faire sa  propre image.

Quels étaient les moments forts de cette édition ?
Il faut souligner le moment d’hommage dédié à deux figures emblématiques du cinéma marocain, en l’occurence le comédien Mohamed Khouyi et le réalisateur Daoud Oulad Sayed, la visite de la prison civile de Zagora où l’on avait partagé un vrai moment artistique et de détente à travers la projection du long-métrage “Rêves d’une oasis”.

Et pour le volet cinéma ?
Le public a visionné tous les films, et l’on commence heureusement à assurer une bonne ambiance dans la salle de projection, à travers un exercice didactique, consacré au jeune public non habitué à regarder des films de manière collective. Nous avons fait d’énormes avancées, aidés en cela par la qualité des films en lice, ou ceux choisis dans le cadre d’un panorama.

Propos recueillis par M.E
Mardi 5 Décembre 2017

Lu 960 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 18 Septembre 2020 - 18:55 Le secteur du livre affaibli par la pandémie

Vendredi 18 Septembre 2020 - 16:57 Décès de Mohamed Talal