Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Sport et carême, peuvent-ils aller de pair ?

Si vous comptez courir une heure, prévoyez de boire, la veille, un minimum de 2 litres d’eau




De prime abord, le mois sacré de Ramadan peut paraître incompatible avec la pratique d’une quelconque activité physique. Un constat appuyé par la première semaine du jeûne, la plus difficile, et lors de laquelle le corps s’habitue petit à petit aux multiples changements alimentaires. En d’autres termes, il réapprend à adapter sa sensation de faim et, surtout, sa sensation de soif.
Les nutritionniste sportifs, dont le rôle est de permettre aux athlètes amateurs ou professionnels de retrouver un équilibre alimentaire de façon à optimiser leur pratique sportive, désignent justement l’hydratation comme étant l’une des clés les plus importantes lorsqu’en cette période de jeûne, l’envie nous prend de pratiquer une activité physique en toute quiétude.
Pour ces derniers, toute personne se doit de boire régulièrement la nuit, mais pas n’importe comment. Car si l’hydratation se fait en une fois, par exemple lors d’un seul repas, elle n’aura aucun effet, excepté une tendance à uriner juste après, preuve que l’organisme n’a pas capté cette eau. Selon eux, l’attitude à adopter est de s’hydrater au maximum, mais à petites doses tout au long de la soirée. A titre d’exemple, si vous comptez courir une heure, prévoyez de boire, la veille, un minimum de 2 litres d’eau.
Pendant l’effort physique, d’autres précautions sont à prendre, notamment afin d’éviter le célèbre mais néanmoins dangereux ‘’coup de chaleur’’. Lors de votre jogging, il serait préférable de rester à l’ombre et d’éviter le plein soleil. Et si l’ombre manque par endroits, il y a d’autres solutions telles qu’une casquette ou un tissu mouillé à mettre sur la tête, sans oublier le classique rafraîchissement du visage.
Outre la déshydratation, un autre danger guette les sportifs durant le mois de Ramadan, à savoir l'hypoglycémie. Ce terme qui indique une concentration en glucose anormalement basse dans le sang, est l’une des principales causes du "coup de fringale". Ainsi, pour éviter ce type de désagrément, il est recommandé de réduire l’intensité de vos efforts, et ne pas dépasser une intensité de 70 à 75% de votre fréquence cardiaque maximale.
Maintenant, il vous reste à choisir le bon moment pour pratiquer. La littérature sur le sujet définit trois périodes clés. A l’aube le matin, juste après le shour, aux alentours de 4h à 5h du matin. En effet, si votre alimentation a été saine et équilibrér, et que vous avez bien hydraté votre corps, vous aurez à ce moment-là assez de réserves pour accomplir vos exercices, d’autant plus qu’à cette heure-ci, les températures sont souvent clémentes. Autant d’éléments qui vous permettront de couper court à une éventuelle déshydratation.  
La période juste avant l’iftar est également conseillée, en l’occurrence entre 18h et 19h30. Dans cette fourchette, vous échapperez aux heures trop chaudes et surtout vous serez proche de la rupture du jeûne, ce qui vous permettra de vous refaire une santé dès votre retour.
Enfin, il existe une troisième période tout aussi adéquate : entre l'iftar et le deuxième repas. Période qui convertira l’iftar en petite collation, et où il vous suffira de manger des dattes ou des fruits secs avant d’effectuer votre sport. En fin de soirée, un deuxième repas beaucoup plus complet, vous redonnera vigueur et énergie avant de vous coucher.
Le but de l’ensemble de ses précautions et de vous offrir une agréable pratique sportive en totale adéquation avec votre jeûne, car pour beaucoup de musulmans, il n’est pas question de stopper totalement les activités physiques. Cependant, il conviendra de ne jamais lâcher les freins et d’éviter de tout donner. Un dernier conseil, pour prémunir toute blessure, alors qu’avec Ramadan les tentations culinaires sont légion, concoctez vos menus avec le plus grand soin. Il s’agira principalement d’éviter de manger trop gras ou trop sucré. Difficile mais pas impossible.

Chady Chaabi
Samedi 19 Mai 2018

Lu 882 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés