Libération


Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Spirit of the letter ”, nouvelle exposition de Larbi Cherkaoui à L’Atelier 21





Une exposition individuelle intitulée “Spirit of the letter”, regroupant pour le première fois les œuvres de l’artiste peintre Larbi Cherkaoui aura lieu à la galerie d’art, L’Atelier 21, à Casablanca, du 09 février au 12 mars 2021, indiquent les organisateurs. Dédiée au mystère de la lettre, haussée au rang d’un motif à la fois spirituel et plastique, cette exposition individuelle met en exergue le “lettrage” de Larbi Cherkaoui, qui se veut être, comme l’écrit le critique d’art Abderrahman Benhamza, “sobre, allusif, parfois effacé, rarement citationnel, encore point décoratif ”, peut-on lire dans un communiqué de l’Atelier 21. Dans une présentation du catalogue de l’exposition, M. Benhamza indique que Cherkaoui “travaille avec divers pinceaux allant du petit aux grands pinceauxbalais qui ressortent mieux les nuances ou qui les estompent, que la rapidité de son geste est de mise dans ce genre de travail”. “Transformée, désincarnée, la lettre, irréductible à la seule consommation intellectuelle, retourne à sa forme essentielle qui est non verbale, elle s’abstrait à tout pragmatisme circonstanciel, pour n’être plus qu’esprit mouvant dans l’espace uni et éthéré du tableau/monde”, ajoute-t-il. Il est à noter qu’une immersion 3D dans l’exposition “Spirit of the letter”, est gratuitement accessible sur le lien.https://my.matterport.com/s how/?m=who1nFFVREz. Né en 1972 à Marrakech, Larbi Cherkaoui est diplômé en arts plastiques et également lauréat du Centre pédagogique régional de la ville de Marrakech. Artiste peintre et calligraphe, Cherkaoui se distingue sur la scène artistique marocaine par sa capacité à utiliser des supports traditionnels qu’il exploite pour révéler des recherches audacieuses. La peau est le support privilégié de l’artiste. Certaines de ces œuvres récentes se présentent comme des puzzles ou encore de petites rectangles recouverts de peau, que l’artiste teint au henné pour créer des compositions où des lettres enchevêtrées, détaille le catalogue de présentation de l’exposition. Le travail de Larbi Cherkaoui a été salué par des critiques d’art dont Jean-François Clément qui relève que “Larbi Cherkaoui est passé maître dans l’art de mélanger les genres”.

Libé
Mercredi 10 Février 2021

Lu 397 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.