Facebook
Rss
Twitter









Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Seules des négociations politiques dans le cadre du plan marocain d'autonomie sont à même de conduire à un règlement au Sahara

David Schenker, sous-secrétaire d'Etat américain en charge des questions du Proche-Orient et de l'Afrique du Nord





Le haut responsable US souligne depuis Alger que la reconnaissance par l’administration américaine de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud est une approche courageuse

Le sous-secrétaire d'Etat américain en charge des questions du ProcheOrient et de l'Afrique du Nord au département d'Etat, David Schenker, a souligné, jeudi à Alger, que les négociations sur la question du Sahara doivent se faire dans le cadre du plan marocain d'autonomie. "Pour les Etats-Unis, seules des négociations politiques entre le Maroc et le Polisario dans le cadre du plan marocain d'autonomie sont à même de conduire à un règlement" du différend autour du Sahara, a-til estimé lors d’une conférence de presse dans la capitale algérienne.

Il a souligné qu’"il est temps d’aller vers des solutions courageuses", soutenant que "toutes les démarches entreprises auparavant ont échoué". En visite à Alger dans le cadre d’une tournée dans la région qui le mènera aussi au Maroc, il a dans ce sens indiqué que la reconnaissance par l’administration américaine de la souveraineté du Maroc sur ses provinces du Sud est une "approche courageuse" visant à trouver une solution au conflit autour du Sahara. Lors d’un entretien téléphonique, le 10 décembre dernier avec SM le Roi Mohammed VI, le président américain, Donald Trump, avait annoncé la promulgation d’un décret présidentiel, avec ce que cet acte comporte comme force juridique et politique indéniable et à effet immédiat, portant sur la décision des Etats-Unis d’Amérique de reconnaître, pour la première fois de leur histoire, la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble de la région du Sahara marocain.

Dans ce cadre, et à titre de première concrétisation de leur initiative souveraine de haute importance, les Etats-Unis ont décidé l’ouverture d’un consulat à Dakhla, à vocation essentiellement économique, en vue d’encourager les investissements américains et la contribution au développement économique et social, au profit notamment des habitants des provinces du Sud.

Libé
Vendredi 8 Janvier 2021

Lu 203 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 9 Mai 2021 - 18:05 L’OMS adoube Sinopharm