Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Session de formation du CNDH sur le genre, le climat et le développement durable

Les associations participantes sont appelées à transmettre les connaissances acquises à d’autres organisations de la société civile




Session de formation du CNDH sur le genre, le climat et le développement durable
Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) organise, du 16 au 19 janvier à Rabat, une session de formation des formateurs sur la problématique "Genre, climat et développement durable".
Cette session est la première d’un cycle de formations étalé sur trois ans, qui s’inscrit dans le cadre d'une stratégie globale de renforcement des capacités des acteurs de la société civile dans le domaine des changements climatiques et du développement durable, lancée par le CNDH et ses partenaires dans le cadre de la Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (COP22).
Selon un communiqué du CNDH, transmis dimanche à la MAP, l’objectif de cette formation est de créer un réseau de formateurs et formatrices au niveau national, tout en les dotant d'outils leur permettant de jouer un rôle actif dans la sensibilisation de la société civile aux enjeux du climat sur le développement durable.
Elle vise également à mener un plaidoyer pour une meilleure intégration de la dimension genre dans les politiques sur le climat et le développement durable.
Les associations participantes sont ainsi appelées à transmettre les connaissances acquises lors de ces formations auprès d’autres organisations de la société civile sous forme d’actions de sensibilisation, d’ateliers de formation, de conférences-débat ou de campagnes de mobilisation à travers les médias et les réseaux sociaux.
Ce premier module de formation porte sur plusieurs thématiques, notamment "Les notions genre et climat", "Les liens entre les changements climatiques, le genre et le développement durable", "Les instruments juridiques", "Les outils d’analyse du genre et du plaidoyer", "L’intégration du genre dans les politiques nationales et les stratégies d’atténuation" et "L’adaptation et le financement du climat", outre la présentation de certains projets pilotes.
Les prochains modules de formation porteront respectivement sur "Les solutions techniques décentralisées et les outils pédagogiques pour l’intégration du genre dans les politiques publiques" et "Le fundraising et le networking".
Organisée en partenariat avec l’Union européenne et la Women engage for common future (WECF), une ONG internationale membre de la Women gender Constituency (WGC), la séance d'ouverture de cette session de formation se déroulera, lundi matin, à l’Institut national de formation en droits de l’Homme (INFDH), en présence du président du CNDH, Driss El Yazami, selon la même source.

Mardi 17 Janvier 2017

Lu 769 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés