Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Salé s’attaque à l’analphabétisme

21% des habitants de la commune sont touchés par ce fléau




 Il a fallu attendre près d’un demi-siècle pour voir le taux d'analphabétisme au Maroc reculer de moitié et descendre sous la barre des 50% (48%). De nos jours, et malgré les avancées enregistrées, ce mal gangrène toujours les familles marocaines. Selon l'Indice de développement humain (IDH), élaboré par le Programme des Nations unies pour le développement, le Maroc occupe la 126ème place sur 173 pays, avec des taux de scolarisation (préscolaire, primaire, secondaire) et d'alphabétisation inférieurs à la moyenne des pays de l'Afrique du Nord et proches, dans certains cas, de ceux de l'Afrique subsaharienne. Evidemment, ce problème sociétal occupe une place majeure au sein du panel des axes de développement visé par le Royaume, en conformité avec les dispositions de la Constitution, garantissant le droit des citoyens à un enseignement moderne, accessible et de qualité.
C’est dans ce sens que l’analphabétisme fut le noyau d’une rencontre organisée par l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme (ANCLA) vouée à débattre des différents moyens pour faire face à ce phénomène, ainsi que la vision que porte la société civile sur ce sujet, plus précisément, dans la commune de Salé qui compte près de deux millions d’habitants dont 21% d’analphabètes.
Si l’ANCLA a profité de cet aparté pour présenter un bilan positif de la lutte contre l’analphabétisme, la rencontre a, avant tout, été placée sous le thème "La lutte contre l'analphabétisme, entre le renforcement de la dignité du citoyen et l'appui au développement local".
Sans surprise, les différents protagonistes ont souligné l’importance d’une synergie des efforts afin d’atteindre l’objectif affiché, à savoir une réduction du taux d’analphabétisme à 20% en 2021 et à 10% en 2026. Cependant, cet objectif se trouve confronté aux différentes anicroches rencontrées dans la lutte contre l’analphabétisme. En cause, les nombreuses défaillances relatives aux méthodes pédagogiques, aux formations continues en faveur des encadrants et autres mesures incitatives pour les adhérents. Ainsi, la logique d’une réussite espérée nécessite de mettre en place des processus de décentralisation au niveau de l’ANCLA, mais aussi, d’accorder plus d’importance aux stratégies locales, sans omettre d’améliorer et de diversifier les outils de communication. En plus de l’élaboration d’un guide pour les encadrants, avec un appui sur les expériences réussies par des différentes associations actives dans le domaine, à travers la consolidation des multiples partenariats déjà existants.
Les représentants de la commune de Salé entendent pallier ses manquements par l’instauration de différents projets dont le programme post-alphabétisation, programme de jeunes, le programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées du ministère des Affaires islamiques, le programme d'alphabétisation fonctionnelle (AF) dans le secteur de l'artisanat, de la pêche maritime et de l’agriculture.
Des aspirations qui ne garantissent en aucun cas l’éradication de ce fléau, mais au moins, elles représentent un pas en avant vers l’équité, l’égalité, le respect de l’individu et la société, d’autant plus que ces axes de progrès accordent la priorité au milieu rural, à ses femmes et ses jeunes.
Au regard de ces éléments, la commune de Salé affiche une adhésion certaine, totale et non dissimulée, quant au combat acharné mené par les associations actives dans ce domaine. Outre la création d’une coopération avec les parties concernées afin d’élargir la liste des bénéficiaires des programmes de lutte contre l'analphabétisme dans la ville, la commune compte leur offrir des bourses annuelles, mais également ouvrir des espaces d’épanouissement dédiés aux catégories bénéficiant de cours d’alphabétisation. Maintenant, le tout est de savoir s’il va falloir patienter un autre demi-siècle pour évaluer les résultats des différentes actions citées. Le rendez-vous est donné.

Chady Chaabi
Mardi 12 Décembre 2017

Lu 795 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés