Libération




Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Saâd Dine El Otmani : Le Maroc aborde un tournant qui nécessite le renforcement des mesures préventives


Production de près de 2,5 millions de masques par jour



Le Maroc aborde un tournant crucial dans sa lutte contre l'épidémie du nouveau coronavirus même si l’évolution des cas est encore moyenne, a souligné, lundi à Rabat, le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, appelant au renforcement du respect des mesures préventives et au suivi des orientations des pouvoirs publics. S’exprimant à l’ouverture de la réunion du Conseil de gouvernement, il a souligné que grâce aux "orientations proactives et humaines de S.M le Roi, le Royaume a pu faire face, dans la mesure du possible", à ce stade marqué par une large propagation au niveau mondial de la pandémie, qui a touché plus de 200 pays, a fait plus de 1,25 million de cas de contamination et causé plus de 70.000 décès, indique un communiqué du ministre de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, porte-parole du gouvernement, rendu public à l'issue du Conseil. On aborde aujourd’hui un tournant crucial même si l’évolution des cas est moyenne et on est toujours dans le stade 2, a-t-il insisté, mettant en avant les efforts déployés pour endiguer la pandémie, ainsi que "la forte mobilisation, la solidarité et l’engagement" dont a fait preuve le peuple marocain. Le Royaume enregistre actuellement plus de 100 cas de contamination quotidiennement, avec un total de plus de 1.140 cas confirmés et plus de 83 décès et 88 guérisons, a rappelé le chef du gouvernement, soulignant la nécessité de poursuivre la mobilisation pour faire face à cette pandémie à travers la vigilance et le respect des moyens de protection et de prévention notamment avec le changement épidémiologique du virus au Maroc puisqu'on est passé de cas importés à 80% de cas locaux. Plusieurs foyers épidémiques sont enregistrés en milieu familial à cause de l’organisation de certaines cérémonies familiales qui ne prennent pas en considération les mesures préventives, a-t-il fait observer, notant toutefois que la majorité du peuple marocain respecte la distanciation sociale et les mesures préventives et suit les orientations des pouvoirs publics. Tout cela reste insuffisant, a estimé Saâd Dine El Otmani, insistant sur la nécessité de respecter davantage ces mesures et réitérant son appel aux citoyens à rester chez eux. Evoquant la grâce Royale au profit de 5.654 détenus, le chef du gouvernement a souligné que cette initiative a été accueillie avec joie par des milliers de familles marocaines, rappelant que conformément aux Hautes instructions Royales, les bénéficiaires de la grâce Royale seront soumis à une surveillance, à des tests médicaux, ainsi qu'à la mise en quarantaine nécessaire à leur domicile, pour assurer leur sécurité. Cette initiative Royale vient s’ajouter à d’autres gestes dont la création du Fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Dans son allocution, Saâd Dine El Otmani a salué la mobilisation des différents intervenants, notamment le personnel médical et les services de sécurité, ainsi que le secteur industriel pour le développement et l’adaptation de sa capacité de production en vue d’accompagner les mutations imposées par l’épidémie. Le chef du gouvernement a indiqué, à cette occasion, que plusieurs petites et moyennes entreprises ont, dans ce cadre, présenté des propositions qui ont été retenues et soutenues par le gouvernement pour pouvoir répondre aux besoins du pays dans cette conjoncture, affirmant que plusieurs usines de textile produiront près de 2,5 millions de masques de protection par jour. Saâd Dine El Otmani a, en outre, rappelé le versement, à partir du lundi, de l'indemnité de soutien au profit des citoyens travaillant dans le secteur informel et disposant de la carte du RAMED, notant qu’il s’agit d’une des mesures proposées par le Comité de veille économique pour soutenir les personnes en arrêt de travail, y compris les employés du secteur formel dont les entreprises ont cessé leurs activités. Le chef du gouvernement a assuré que le gouvernement veillera à ce que ce soutien bénéficie, dans une prochaine étape, aux professionnels en arrêt de travail et qui ne disposent pas de carte RAMED et ne sont pas inscrits à la Caisse nationale de sécurité sociale, notant que cet appui s’inscrit dans le cadre d’un système complémentaire visant à alléger les conséquences de cette épidémie sur les citoyens.

Libé
Mardi 7 Avril 2020

Lu 244 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Recrudescence des violences durant le confinement

Mercredi 25 Novembre 2020 - 17:00 Baisse du taux de reproduction du coronavirus