Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Royaume-Uni: Départ du ministre de la Défense en plein conflit en Ukraine


Libé
Vendredi 1 Septembre 2023

En plein conflit en Ukraine, le Premier ministre britannique Rishi Sunak a remplacé jeudi son ministre de la Défense Ben Wallace, qui a joué un rôle clef dans le soutien à Kiev, par un fidèle expérimenté, Grant Shapps.


Personnalité populaire au sein des conservateurs, plusieurs fois pressenti pour Downing Street, Ben Wallace, 53 ans, avait indiqué pendant l'été son intention de se mettre en retrait de la vie politique après neuf ans au gouvernement, dont quatre à la Défense, et une tentative ratée de prendre la tête de l'Otan.

"J'ai été élu député en 2005 et, après tant d'années, il est temps de m'investir dans les aspects de la vie que j'ai négligés et d'explorer de nouvelles opportunités", écrit-il dans sa lettre de démission publiée par les services du Premier ministre.


Ce dernier a rapidement annoncé le nom de son successeur: Grant Shapps, qui fêtera ses 55 ans en septembre et était depuis février ministre de la Sécurité énergétique et de la Neutralité carbone, après avoir été chargé ces dernières années des Transports ou encore des Entreprises.


Plutôt qu'un spécialiste des questions militaires comme l'était M. Wallace, officier réserviste, Rishi Sunak a donc opté pour une personnalité à la forte expérience -et un soutien politique- pour ce portefeuille majeur en charge de lourds dossiers: guerre en Ukraine mais aussi les promesses d'augmentation du budget militaire ou les tensions avec la Chine.


Aussitôt nommé, le ministre a promis "de poursuivre le soutien du Royaume-Uni à l'Ukraine dans sa lutte contre l'invasion barbare de Poutine". La presse britannique estimait d'abord que ce changement attendu s'inscrirait dans un remaniement plus large permettant à Rishi Sunak de se préparer aux législatives prévues l'année prochaine, qui s'annoncent difficiles pour les conservateurs au pouvoir depuis 13 ans face aux travaillistes.


Ce renouvellement profond semble désormais repoussé à plus tard et le Premier ministre s'est contenté de promouvoir à l'Energie et la Neutralité carbone la députée Claire Coutinho, 38 ans, qui était conseillère de M. Sunak avant d'entrer au Parlement en 2019.
 Ministre de la Défense depuis 2019, Ben Wallace est la personne qui aura occupé ce poste le plus longtemps depuis Winston Churchill au milieu du XXe siècle.


C'était également le seul ministre chargé d'un portefeuille de premier plan à être resté en poste dans les trois derniers gouvernements: Boris Johnson, Liz Truss, et Rishi Sunak.

Depuis le début du conflit ukrainien, il a été applaudi pour avoir contribué à convaincre les Occidentaux de fournir à Kiev de l'aide militaire face aux troupes russes.


Le plus souvent mesuré en public, il s'est d'ailleurs laissé aller l'an dernier devant des militaires britanniques à des propos sans équivoque, estimant que le président russe Vladimir Poutine "était devenu complètement fou" pour avoir envahi l'Ukraine "sans alliés".
"Nous pouvons toujours recommencer" avait-il ajouté, évoquant comment les troupes britanniques, alliées aux Français et aux Ottomans, avaient battu l'armée du tsar Nicolas Ier en 1853 en Crimée.


Le ministre ukrainien de la Défense, Oleksiï Reznikov, a salué jeudi sur X un ministre qui "a montré l'exemple" pour aider l'Ukraine. "Nous disons au revoir à celui qui s'est rendu responsable de la contamination des terres ukrainiennes par des radiations en fournissant des obus à l'uranium appauvri au régime de Kiev.

L'agent 006 a quitté le champ de bataille sans honneur", a de son côté réagi la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova sur la messagerie Telegram.
 Candidat au poste de secrétaire général de l'Otan, Ben Wallace n'était pas parvenu à obtenir l'aval des Etats-Unis, et le Norvégien Jens Stoltenberg a été reconduit.


Avant la guerre en Ukraine, il avait dû superviser le retrait mouvementé et critiqué des troupes britanniques d'Afghanistan en 2021 et avait été l'un des artisans de l'alliance militaire AUKUS incluant le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l'Australie pour contrecarrer les ambitions chinoises dans la région Asie-Pacifique.

Tout en se battant sans relâche pour une augmentation du budget de l'armée. "Je crois sincèrement qu'au cours de la prochaine décennie, le monde deviendra plus incertain et plus instable. Nous sommes tous deux convaincus que le moment est venu d'investir", écrit-il encore à Rishi Sunak dans sa lettre de démission.



Lu 610 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30





Flux RSS
p