Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Royal Air Maroc, transporteur officiel de la Biennale de Luanda




Royal Air Maroc, transporteur officiel de la Biennale de Luanda
Royal Air Maroc (RAM) accompagne en tant que transporteur officiel la première édition de la Biennale de Luanda qui s'est ouverte, mercredi dans la capitale angolaise, a indiqué la compagnie nationale. Cette initiative intervient dans le cadre du partenariat conclu en 2015 entre la RAM et l’Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et reconduit en 2018, dans l'objectif de contribuer au développement économique et social de l’Afrique et de soutenir des événements culturels et artistiques majeurs, dédiés à l’enrichissement de la communauté africaine, selon un communiqué du transporteur national.
Organisé à l'initiative de l’UNESCO, ce forum panafricain pour la culture de la paix, qui se poursuivra jusqu’au 22 septembre, réunit des représentants de gouvernements, de la société civile, du secteur privé, de la communauté artistique et scientifique, des institutions académiques et des organisations internationales.
Par ailleurs, la Biennale de Luanda s’inscrit dans la stratégie opérationnelle de l’UNESCO, pour la priorité Afrique (2014-2021) qui se veut d'"apporter des réponses africaines aux transformations qui affectent leurs économies et leurs sociétés". Ainsi, l’événement s’articule autour de trois axes: le Forum des partenaires, le Forum d’idées, des jeunes et des femmes, ainsi qu’un Festival des cultures, ajoute-t-on de même source.
A travers cette manifestation d’envergure internationale, la RAM renforce sa stratégie d’accompagner les grands événements artistiques et culturels du continent, contribuant à cet effet, à valoriser l’image de l’Afrique et son rayonnement à travers le monde.
Royal air Maroc est le transporteur officiel du FESPACO (Festival panafricain du cinéma et de la télévision d’Ouagadougou), de la Biennale de Dakar (Dak’Art), du MASA (Marché des arts et du spectacle africains) d’Abidjan, de la Biennale de Bamako de la photographie, du Festival Ecrans noirs au Cameroun.

Samedi 21 Septembre 2019

Lu 209 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com