Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rkia Derham : Le Maroc a opté pour un partenariat win-win avec les membres de l’OCI

Pour un engagement fort en vue de booster le commerce et l'investissement




Le Maroc est conscient plus que jamais de l'importance du commerce entre les Etats membres de l'Organisation de la Coopération islamique (OCI), en tant que pilier des stratégies de développement et moteur de la croissance économique, a affirmé, lundi à Marrakech, la secrétaire d'Etat chargée du commerce extérieur, Rkia Derham.
Dans une allocution lue en son nom par Youssef Benabdouh, chargé de la coopération avec les pays arabes et islamiques à la direction des relations commerciales internationales du ministère, à l'ouverture des travaux de la 4ème réunion du sous-comité du commerce et de l'investissement relevant du comité permanent pour la coopération économique et commerciale de l'OCI (COMCEC), organisée par le Centre islamique pour le développement du commerce (CIDC), Rkia Derham a expliqué que toutes les initiatives entreprises par le Royaume concernant les pays de l'OCI s'inscrivent dans le cadre d'une approche de développement pour un partenariat "win-win".
Elle a, dans le même sillage, mis en avant la contribution du Maroc aux différents programmes et actions menés au sein de l'OCI à travers le COMCEC, ainsi que l'organisation de plusieurs manifestations afin de promouvoir le partenariat économique et commercial.
Cette dynamique vertueuse s'est traduite par l'augmentation tangible des échanges commerciaux entre le Maroc et les Etats membres de l'OCI, qui se sont établis à 9,2 milliards de dollars en 2017, a-t-elle relevé.
Notant que les institutions relevant de l'OCI constituent un élément essentiel pour renforcer davantage la coopération dans ce domaine, Rkia Derham a appelé à un engagement de plus en plus fort des Etats membres dans l'objectif de booster le commerce intra-OCI et l'investissement, qui restent en deçà du potentiel dont dispose cet espace.
De son côté, le président exécutif de la Société islamique internationale de financement du commerce (ITFC), Hani Sonbol, a émis le voeu de voir les travaux de cette réunion sanctionnés par la mise en place d'un nouveau mécanisme d'action de ce sous-comité, à même de lui permettre de réaliser ses objectifs dans les meilleures conditions et d'avoir un impact tangible sur le développement dans les pays membres.
Il a également appelé à la mise sur pied d'un mécanisme pour la promotion des projets communs et le suivi de leur mise en œuvre, au renforcement de la communication entre les sous-comités et leurs membres afin d'unifier la méthodologie de travail et d'accroître l'efficacité du sous-comité du commerce et des investissements, ainsi qu'à l'intensification de la coordination avec le secteur privé dans les Etats membres et à l'établissement d'un nouveau mécanisme pour associer le secteur privé à la préparation et au financement des initiatives et des projets.
Pour sa part, le directeur général du CIDC, El Hassan Hzaine, a indiqué que ce centre se veut une plateforme de coordination entre les instances relevant de l'OCI dans les domaines économique et financier, et de promotion du commerce et des investissements entre les Etats membres, soulignant que cette réunion constitue un espace pour l'examen des nouveaux mécanismes susceptibles d'être adoptés pour une exploitation optimale des potentialités dont regorgent les pays membres et ce, dans le sillage de la nouvelle conjoncture économique mondiale.
Cette rencontre vise aussi à étudier les projets intégrés adoptés pour promouvoir l'intra-commerce, y compris l'industrie halal, à renforcer les investissements, à faciliter les échanges commerciaux bilatéraux et à promouvoir les petites et moyennes entreprises, a-t-il fait savoir.
Cette réunion a été consacrée au renforcement de la coordination entre les institutions de l'OCI, notamment pour la mise en oeuvre des projets et activités relatifs au développement de l'industrie halal, aux modalités du guichet unique et à la facilitation du commerce, au commerce intra-OCI et au système de préférences commerciales (SPC), au développement des produits stratégiques, du tourisme, du secteur privé, des PME, de l'infrastructure et de l'intégration régionale, ainsi qu'à la promotion des investissements.
Les travaux de cette rencontre ont porté aussi sur d'autres sujets, notamment la célébration du 50ème anniversaire de l'OCI, le Festival de l'Organisation et le Forum sur le partenariat public-privé.

Mercredi 3 Avril 2019

Lu 818 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com