“Rethinking the Sahara Dispute ”: Un ouvrage qui replace le Sahara marocain dans son contexte géopolitique


Libé
Lundi 2 Août 2021

“Rethinking the Sahara Dispute ”: Un ouvrage qui replace le Sahara marocain dans son contexte géopolitique
L' ouvrage collectif en anglaisintitulé "Rethinking the Sahara Dispute : History and Contemporary Perspectives" replace le Sahara marocain dans son contexte géopolitique, a souligné l’universitaire burkinabé et directeur de Recherches en Littérature africaine à l'Institut des Sciences des Sociétés (INSS), Pr. Alain Joseph Sissao, qui a contribué à la réalisation de cet ouvrage interdisciplinaire. "Cette publication collective replace le Sahara marocain dansson contexte géopolitique avec un accent particulier sur la situation actuelle de la région, marquée par une intégration diplomatique, un développement économique accéléré et des projets majeurs d'infrastructures", a indiqué M. Sissao dans une déclaration à la MAP. A cet égard, ce chercheur spécialiste de l’Afrique a expliqué que sa contribution à cet ouvrage, réalisé à l'initiative de la Coalition pour l'Autonomie du Sahara (AUSACO) à l’occasion de la Fête du Trône, aborde la profondeur historique du Sahara marocain en tant que carrefour stratégique en Afrique du Nord en s’arrêtantsur la période de la pré-colonisation espagnole et le processus de développement de la région initié par le Maroc depuis 1975. "Les efforts de développement déployés par le Royaume dans cette région n’est pasle fruit du hasard mais trouvent leurs racines dans lesliens historiquesliant le Sahara marocain et le Trône", a-t-il relevé, ajoutant que son article vise à démontrer cette profondeur historique tout en se penchant sur les évolutions contemporaines de la question du Sahara marocain. Il a indiqué que son article évoque également "la longue tradition d’ouverture du Sahara marocain sur son environnement sahélo-saharien et méditerranéen (…) ainsi que l’ancrage du Maroc en Afrique de l’Ouest à travers la route du sel et des épices et la confrérie Tidjaniya". "Cet article s’adresse aux intellectuels africains notamment les enseignants et les chercheurs, mais aussi le large public africain qui ignore les liens séculaires liant le Royaume du Maroc et l’Afrique Subsaharienne", a conclu l’universitaire Burkinabais.


Lu 653 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 5 Février 2023 - 20:00 Mohamed El-Ghaoui tire sa révérence