Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Rentrée scolaire: Une série de nouveautés tendant à améliorer la qualité de l'école publique


Libé
Dimanche 3 Septembre 2023

Rentrée scolaire: Une série de nouveautés tendant à améliorer la qualité de l'école publique
Dans la perspective de donner corps à l’ambition d’une école publique de qualité, à travers la réalisation des objectifs stratégiques de la feuille de route 2022-2026, la rentrée scolaire qui commence ce 4 septembre verra une série de nouveautés visant une véritable promotion de la qualité de l’école publique.

La rentrée scolaire 2023-2024 s’annonce particulière, avec la signature de plusieurs conventions de partenariat et le lancement d'une série de programmes éducatifs en appui à la mise en œuvre de la feuille de route 2022-2026, à savoir le renforcement de l'enseignement des langues, le comblement des lacunes accumulées des apprenants, l’atteinte de l’excellence scolaire dans l’enseignement public et l’investissement dans des initiatives innovantes pour ouvrir de nouveaux horizons aux enseignants et aux élèves, ainsi que la promotion de la santé scolaire.

C’est ainsi qu’il a été décidé de commencer à généraliser l'enseignement de la langue anglaise dans l'enseignement secondaire préparatoire selon un échéancier et des procédures spécifiques. Au cours de l’année scolaire 2023-2024, la langue anglaise sera introduite dès la première année du collège avec un taux de couverture de 10%, et en deuxième année de l'enseignement préparatoire à hauteur de 50%. L’année suivante, l’enseignement de l’anglais sera élargi avec un taux de couverture allant jusqu'à 50% pour la première année du secondaire préparatoire, et généralisé à partir de la deuxième année.

De même, le ministère de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports (MENPS) entamera à partir de cette rentrée l’extension progressive de l’enseignement de la langue amazighe au cycle de l’enseignement primaire, dans la perspective de sa généralisation à l’horizon de l’année scolaire 2029-2030.

Cette décision s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Constitution du Royaume, dont l’article 5 stipule que l'amazighe est une langue officielle de l’État, de même qu’elle constitue la concrétisation de la haute sollicitude dont SM le Roi Mohammed VI ne cesse d’entourer l'Amazighe en tant que composante essentielle de l'identité marocaine authentique riche par la pluralité de ses affluents et patrimoine commun à tous les Marocains sans exception.
 
Des initiatives novatrices au service de l’excellence scolaire

En matière de soutien scolaire, le MENPS et la Fondation Sanady ont signé une convention de partenariat visant à pallier les lacunes accumulées des apprenants en mettant en œuvre un programme de soutien scolaire dans les établissements d’enseignement destiné aux niveaux primaire et secondaire (collège et lycée).

Cette convention s’articule autour de cinq programmes essentiels qui concernent, notamment, la mise en œuvre d’activités de soutien scolaire suivant l’approche TaRL (Teaching at the Right Level / enseigner au bon niveau) et l’adoption d’activités de soutien scolaire pour surmonter les difficultés d’apprentissage à l’aide d’outils pédagogiques spécifiques favorisant la scolarisation des élèves et la formation des cadres éducatifs par le biais d'un programme spécial.

Par ailleurs, le MENPS, la Fondation OCP et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), avec l’appui du ministère de l’Économie et des Finances, ont signé une convention visant à promouvoir l’excellence éducative, via des initiatives novatrices à destination des enseignants et des étudiants.

Parmi ces initiatives en cours de lancement pour améliorer la qualité de l’enseignement figure la création de deux "lycées d’excellence", un premier à Rabat, proposant un enseignement sport-études d’excellence, et un autre à Laâyoune, proposant un cycle secondaire dans les filières scientifiques et des classes préparatoires aux Grandes écoles.

En plus, des "Classes étoilées" verront le jour au sein de projets pilotes régionaux du secondaire qualifiant, regroupant les meilleurs élèves d’une filière, issus de la même ville. Objectif: permettre aux élèves marocains de briller dans des compétitions internationales dans différentes filières telles que les mathématiques, la physique et la chimie.

La rentrée scolaire sera aussi marquée par le lancement du projet "Écoles pionnières" qui sera déployé, dès cette année, dans 630 établissements scolaires et qui bénéficiera à 320.000 élèves encadrés par 11.000 enseignants dans la perspective de le généraliser à l'échelle nationale.

Le modèle "Écoles pionnières" implique une transformation globale de la performance des établissements qui repose sur l’engagement volontaire de l’équipe pédagogique et la mise à disposition de ressources pédagogiques, numériques et matérielles au service de la réussite des élèves.

La mise en œuvre des composantes de ce projet permettra aux établissements scolaires concernés d’obtenir le Label "École pionnière" qui donne droit à des incitations matérielles pour les membres de l’équipe pédagogique et une indemnité individuelle de 10.000 dirhams nets par an, conformément à l’accord signé le 14 janvier 2023 entre le ministère et les partenaires sociaux.
 
Santé scolaire et accompagnement, des clés de réussite

Le souci pour une bonne santé des élèves n’est pas en reste, l’objectif étant de leur permettre de poursuivre leur scolarité dans les meilleures conditions.

A cet égard, le MENPS a conclu un accord de partenariat en matière d’appui à la santé scolaire avec le ministère de la Santé et de la Protection sociale, la Fondation SAHAM et la Fondation marocaine pour la promotion de l'enseignement préscolaire.

Ce programme repose sur quatre principaux domaines couvrant la sensibilisation pour le dépistage des déficiences visuelles, le dépistage des problèmes auditifs, dont la déficience auditive et la surdité, la santé bucco-dentaire par la prévention de la carie dentaire en plus de l'éducation alimentaire.

Conscient de l’intérêt de la mobilisation et de la communication, le MENPS veille à coordonner avec l’ensemble des partenaires du système éducatif, y compris les parents et tuteurs des élèves. C’est dans ce cadre qu’il a appelé dans sa note relative à la préparation de la rentrée 2023-2024 à l’organisation de rencontres de communication avec ces derniers au niveau des établissements d’enseignement, en vue de les informer des nouveautés relatives au calendrier scolaire et de les mobiliser pour suivre la scolarisation de leurs enfants et accompagner leurs projets d’avenir.

Dans sa démarche sur la voie de la réforme de l’éducation et la réalisation de l’exigence de la qualité, le MENPS adopte une approche systémique s’articulant autour des trois axes essentiels du système éducatif, en l’occurrence l’élève, l’enseignant et l’établissement scolaire.


Lu 730 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p