Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Reconnaissance de la marocanité du Sahara : Quand les Etats-Unis montrent la voie

SPECIAL 23 ANS DE REGNE


Libé
Samedi 30 Juillet 2022

Entre le Maroc et les Etats-Unis, les relations sont séculaires et le partenariat est stratégique. Des valeurs et des intérêts communs et un même engagement au service de la paix, la sécurité et la prospérité animent les deux alliés. C'est bien cette vision tournée vers l’avenir qui a favorisé la reconnaissance historique en 2020 par cette puissance internationale et membre influent du Conseil de sécurité de l’ONU, de la souveraineté pleine et entière du Maroc sur l’ensemble de son territoire, y compris ses Provinces du Sud. Un tournant qui montre la voie.

Par cette décision majeure en effet, qui ne fait que traduire la constance du soutien de Washington à une solution de compromis sur la base du plan marocain d’autonomie, les Etats-Unis confirment que le règlement définitif de ce conflit artificiel est à portée de main. Il passe par la solution politique crédible mise sur la table par le Royaume dès 2007.

A l’instar de la position de la grande majorité de la communauté internationale, cet appui sans faille signifie en effet que la solution ne peut être que politique, basée exclusivement sur l’Initiative marocaine d’autonomie, dans le cadre de la souveraineté et l’intégrité territoriale du Royaume.

A la faveur d’une diplomatie active et agissante sous le leadership de SM le Roi Mohammed VI, d’autres pays influents suivent tour à tour l’exemple américain en apportant depuis un soutien ferme à la solution proposée par le Maroc.

L’Espagne, l’Allemagne, la Roumanie, les Pays Bas, les Philippines, la Serbie et la Hongrie, pour ne mentionner que ces derniers, ont annoncé leur appui au plan marocain, en tant que seule solution sérieuse et crédible. Ils rejoignent ainsi la majorité des Etats arabes et africains qui soutiennent avec vigueur, et depuis toujours, le plan d’autonomie sous la souveraineté du Maroc.

Pour les Etats-Unis, quelle que soit l’administration aux commandes à la Maison Blanche, démocrate ou républicaine, la constance est en effet le trait saillant de la position sur le dossier du Sahara.

Par la voix des plus hauts responsables des différentes branches du gouvernement, l’administration Biden n'a pas failli à cette tradition en réaffirmant que l'initiative d’autonomie proposée par le Maroc est "sérieuse, crédible et réaliste".

 "Les États-Unis continuent de considérer le plan d'autonomie présenté par le Maroc comme sérieux, crédible et réaliste", et comme une approche pour répondre aux aspirations des populations de la région, a relevé le département d’Eat américain, à chacune de ses dernières réactions sur ce dossier.
Dans un communiqué publié à l’occasion de la visite en mars dernier au Maroc du chef de la diplomatie américaine, Antony Blinken, Washington fait part également de son soutien à l'Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU, Staffan de Mistura, dans la conduite du processus politique sur la question du Sahara, sous les auspices des Nations Unies.

Cette même position a été réaffirmée dans le communiqué conjoint ayant sanctionné le Dialogue stratégique Maroc-Etats-Unis, co-présidé par le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et la Secrétaire d’Etat adjointe américaine, Wendy Sherman.

Contrairement à l’Algérie qui a créé le groupe séparatiste du "polisario", l’arme et le finance pour éterniser l’instabilité dans la région en s’opposant à toute issue politique, le Maroc ne cesse de répéter son attachement au processus politique des tables rondes, conformément aux résolutions des Nations Unies. La dernière résolution en date, la 2602, appelle en effet à parvenir à une solution politique "réaliste, pragmatique, durable et basée sur le compromis" au différend régional sur le Sahara marocain.
 En renouvelant l’assistance applicable au Sahara marocain, le Congrès américain, consacre également la prééminence du plan d’autonomie.

Le rapport accompagnant la loi de finances américaine, promulguée cette année par le président Joe Biden, après son adoption par le Congrès, en tant que pouvoir législatif réunissant la Chambre des Représentants et du Sénat, renouvelle l’octroi par les Etats-Unis d’une assistance applicable au Sahara marocain.

Le rapport accompagnant cette loi réaffirme aussi, de manière claire, la constance de la position de Washington en soutien au processus mené sous l’égide des Nations Unies en faveur d’une solution politique de compromis à ce différend régional entretenu par le régime algérien.

A Washington, le soutien est clair sur l’impératif de se conformer aux paramètres des résolutions du Conseil de Sécurité qui consacrent la prééminence de l’initiative marocaine d’autonomie en tant que solution crédible, sérieuse et réaliste à ce conflit artificiel.

Par Omar Achy (MAP)


Lu 1050 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020





Flux RSS