Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

"Read My World" aux couleurs du Maroc




"Read My World" aux couleurs du Maroc
Découvrir le Maroc à travers ses romanciers, ses dramaturges, ses poètes et ses artistes, c'est ce que propose la 7ème édition du Festival international de littérature "Read My World" qui s'est ouvert jeudi soir à Amsterdam.
Ce festival, qui se veut une plateforme de rencontre et d'échange autour de la littérature dans toute sa richesse et sa diversité, donne cette année la parole à des créateurs marocains de divers horizons qui mettent en avant dans leurs écrits et récits un pays dynamique et en plein mouvement.
Il s'agit pour eux d'une opportunité de raconter le Maroc au public néerlandais et de dévoiler ses multiples facettes et ses spécificités culturelles et sociales avec des mots, des verbes et des histoires. Choisi par les organisateurs pour être commissaire du festival, aux côtés de la journaliste Fedwa Misk, l'écrivain et peintre marocain Mahi Binebine s'est dit "extrêmement heureux" de prendre part à cette manifestation culturelle dédiée cette année à la littérature marocaine.
Dans une déclaration à la MAP, Binebine relève que ce festival constitue une occasion pour des écrivains engagés qui militent pour des causes fortes de donner leur conception du Maroc d'aujourd'hui. Il s'agit, selon lui, d'une vitrine d'un Maroc pluriel et ouvert, qui connaît une réelle dynamique culturelle qui mérite d'être mise sous les feux de la rampe.
Pour l'écrivain marocain, ce festival permet également de rapprocher les écrivains et les artistes des deux pays, et leur donne l'occasion de partager leurs expériences littéraires ainsi que les thématiques qui leur tiennent à cœur. S'agissant de la programmation du festival, Mahi Binebine explique que son souci était de réunir des écrivains connus et d'autres moins médiatisés mais qui sont "de belles plumes" et dont le travail mérite de sortir de l'anonymat.
De son côté, la directrice du Festival "Read My World", Willemijn Lamp, souligne qu'après plusieurs éditions dédiées à différentes régions dans le monde, il était temps cette année de faire un focus sur le Maroc.
Le choix du Maroc est on ne peut plus pertinent, affirme-t-elle, eu égard à la présence d'une forte communauté marocaine aux Pays-Bas et à la grande richesse de la littérature et de la culture de ce pays.

Samedi 12 Octobre 2019

Lu 963 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif











Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com