Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ras-le-bol général des exactions perpétrées par la direction corrompue du polisario

Enième SOS lancé par les séquestrés des camps de la honte à Tindouf


Ahmadou El-Katab
Lundi 15 Avril 2024

Ras-le-bol général des exactions perpétrées par la direction corrompue du polisario
L’actualité dans les camps de Tindouf est dominée, ces jours-ci, par l’appel lancé, à travers une page Facebook créée dans ce but, par un groupe de jeunes gens qui, citant les tares de l’actuelle bande dirigeant le polisario, dénoncent son incompétence et sa gestion catastrophique. Par cet appel au secours, les jeunes Sahraouis séquestrés demandent une intervention urgente pour être débarrassés de l’actuel chef séparatiste et de ses sbires qui font d’eux un fonds de commerce qu’ils exploitent, sans vergogne avec la complicité de leur parrain algérien.

La situation humanitaire insoutenable dans les camps de Tindouf s’est traduite par la dégradation du niveau de vie et le siège imposé aux personnes séquestrées, pour permettre à l'Algérie et à son dauphin, le polisario, de continuer à jouer la carte de l'asile, sans penser à une issue honorable mettant fin aux souffrances des habitants des camps.

Les menaces d’insécurité dans la région ont constitué également un axe important, auquel était lié le nom de pays influents dans le monde, à travers de nombreuses mises en garde à leurs ressortissants en  visite dans la région, en raison des enlèvements et autres violences dans la zone du Sahel et à l'intérieur de Tindouf,  région frontalière avec le Mali.
Le polisario dont l’'histoire est pleine de violences, de violations et de transgressions des droits humains, est, comme son parrain protecteur algérien, isolé et n’a aucune crédibilité.

Le   Mouvement sahraoui pour la paix a, de son côté, exigé la nécessité de trouver une solution mettant fin à cinquante ans de souffrance pour sauver la région d'une guerre fratricide qui n’est dans l’intérêt de personne.
Un autre facteur et non des moindres a contribué à discréditer la prétendue représentation du polisario, à savoir celui des élites sahraouies qui constituent un élément important sur la scène politique à travers leur présence au Parlement marocain, aux conseils élus, et leur activité dans le cadre de la société civile dans le Sahara marocain suivant la voie démocratique établie par le Maroc.

 Après un demi-siècle de conflit artificiel, une chose est sûre : seule la proposition d’autonomie proposée par le Maroc est à même de garantir les droits des populations du Sahara, ainsi que la sécurité et la stabilité de la région.

Ahmadou El-Katab
 
 


Lu 412 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP | Economie_Zoom | Economie_Automobile | TVLibe










L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    





Flux RSS
p