Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ramadan à Oujda: Coutumes ancrées et saveurs ramadanesques qui aiguisent les appétits


Libé
Mardi 11 Avril 2023

Ramadan à Oujda: Coutumes ancrées et saveurs ramadanesques qui aiguisent les appétits
Au fil des années, et en droite ligne avec les avancées de l'art culinaire marocain, la gastronomie oujdie propose, quant à elle, tout au long des jours du mois sacré, des mets ramadanesques savoureux issus du patrimoine culinaire local. De quoi aiguiser les appétits.

Accros aux gâteaux, notamment la zlabia, le makroute et le griwech, les familles et les cuistots oujdis ne cessent de transmettre aux générations montantes tout l'assortiment de la gastronomie raffinée qui reflète des traditions culinaires bien ancrées.

Ces petits feuilletés parfumés à la cannelle et trempés dans le miel étaient préparées, depuis belle lurette, par des femmes orfèvres à domicile, avant l'avènement de nouveaux modes de vie, avec l'émergence notamment de la culture des projets et des petits commerces dédiés à la vente de pareils produits.

Ainsi, l'un des milieux les plus fréquentables reste celui du marché Bab Sidi Abdelwahab, connu pour son mouvement inlassable et par la grande affluence de la population locale qui n'hésite pas à s'y rendre afin de faire ses courses.

Et les familles oujdies ne se limitent pas aux achats principaux pendant ce mois sacré, mais elles peuvent s'offrir aussi des gâteaux et d'autres "délices" locales très prisées.

"L'activité dans le marché a relativement diminué cette année par rapport aux années précédentes, étant donné que les familles acquièrent leurs besoins en fonction de leur pouvoir d'achat, explique Mohamed Ramadani, vendeur de gâteaux au miel, dans une déclaration à la MAP.
 
De son côté, Bilal, propriétaire d'une pâtisserie, a indiqué que le "makroute" et le "Kaak" sont en tête de liste des gâteaux traditionnels locaux très prisés durant le mois sacré, soulignant que leur popularité s'est répandue hors la ville d'Oujda, comme en témoigne le volume de demandes qu'ils reçoivent, que ce soit de clients de plusieurs villes marocaines ou de la diaspora.

De même, la table du Ramadan demeure incomplète en l'absence de la "Harira", qui est préparée à la manière oujdie, avec l'ajout d'épices distinctes telles que "kebab", "carvi" et "klila". Ce sont de petits carrés de fromage sec qui ajoutent une saveur et un goût particuliers à la Harira.

Approchée par la MAP, Karima a estimé que la "Harira" n'est pas seulement une soupe populaire, mais aussi une preuve de l'hospitalité qui caractérise la société marocaine, se remémorant ainsi des différents plats qu'elle avait l'habitude de préparer depuis son jeune âge, tels que "mafrouk", "msemen", "matloue", "taquinta", en plus de "tchicha" qui remplace parfois la soupe "Harira".

Et de souligner que "makroute" reste, entre autres, la vedette des gâteaux au miel meublant la table du Ramadan, avec le "Kaak"   servis avec le thé après les prières de Tarawih, accompagnés de "Sellou" et "Zamita", notant que cette dernière est l'un des plats préférés des Oujdis, étant donné qu'elle aide à résister à la soif pendant la journée de jeûne.

Parmi les plats qui distinguent également les coutumes du Ramadan chez les familles d'Oujda, on trouve la "Seffa", spécialement préparée pour  le dîner après le retour des prières de Tarawih. C'est un plat en forme de cône décoré de cannelle, de sucre et d'amandes cuites et qui se déguste avec du thé.

En plus des habitudes alimentaires, les actions de solidarité sociale ne manquent pas durant ce mois sacré, car les associations et les bénévoles s'activent pour distribuer des aides et Ftours aux personnes nécessiteuses, aux étrangers et aux catégories vulnérables.

A l'instar des autres régions du Royaume, le mois de Ramadan reste symboliquement aussi une occasion pour rendre visite à la famille et aux proches,  en vue de promouvoir les valeurs de  solidarité et de tolérance.


Lu 1504 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | USFP | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020 | Videos USFP







L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          





Flux RSS
p