Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Quatre individus devant le Parquet pour implication dans le vol d'une œuvre d’art




La Brigade nationale de la police judiciaire (BNPJ) a déféré, vendredi 17 février, quatre individus devant le parquet près la Cour d’appel de Casablanca pour leur présumé lien avec un réseau criminel impliqué dans le vol et la tentative de vente d’un tableau intitulé "Madona with St John & Gregory".
Les services de police de Hay Hassani à Casablanca avaient interpellé, mercredi 15 février, trois suspects en flagrant délit d’une transaction illégale pour la vente d’une œuvre d’art suspecte, avant que l’enquête n’établisse que la toile en question est classée parmi les "œuvres mondiales à valeur historique" et qu’elle a été volée d’une cathédrale de la ville de Modène en Italie, indique un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Les investigations menées par la BNPJ dans cette affaire ont conduit à l’arrestation d’un quatrième individu à Settat, en tant que principal suspect, et qui s’est avéré être celui ayant caché cette toile depuis 2014 suite à son vol par l’une de ses connaissances en Italie. Il était aussi en charge de la coordination de la recherche d’un éventuel acheteur pour de l'oeuvre.
L’enquête a également permis d’identifier les trois participants, dont le premier suspect dans l’opération de vol, et qui se trouve en dehors du territoire national. Des mandats d’arrêt ont été émis à leur encontre pour faciliter leur arrestation.
Les investigations ont aussi déterminé le moyen ayant permis le trafic de cette œuvre d'art, qui fut dissimulée dans un tapis de mêmes dimensions avant d’être transférée vers le Maroc via un autocar de transport international.
En plus des investigations menées au niveau national, les services de la DGSN ont procédé à la consultation des bases de données d’Interpol relatives aux œuvres d'art déclarées volées ou perdues, et à la coordination avec les autorités policières italiennes pour s’assurer de l’authenticité de cette toile. Il s’est ainsi avéré l’existence d’une notice de vol d’une toile d’huile portant les mêmes caractéristiques et dimensions et répertoriée parmi les œuvres d’art à valeur historique.

Libé
Lundi 20 Février 2017

Lu 708 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito











Mots Croisés