Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Primaires démocrates : Biden prend une avance sur Sanders



Primaires démocrates : Biden prend une avance sur Sanders
Joe Biden a pris mardi un avantage déterminant dans les primaires démocrates et a tendu la main à son adversaire Bernie Sanders pour battre "ensemble" Donald Trump lors de la présidentielle de novembre aux Etats-Unis.
Mississippi, Missouri et, surtout, Michigan, une prise symbolique: l'ancien vice-président de Barack Obama a largement remporté au moins trois des six Etats en jeu lors de ce "mini-Super Tuesday".
Joe Biden avait aussi une petite avance dans l'Idaho après dépouillement dans près de 70% des bureaux de vote, tandis que les résultats ne permettaient pas encore de désigner un vainqueur dans le Dakota du Nord et l'Etat de Washington.
"Je tiens à remercier Bernie Sanders et ses partisans pour leur inlassable énergie et leur passion", a déclaré le champion du camp modéré à l'adresse du sénateur socialiste.
"Nous avons le même but et ensemble, nous battrons Donald Trump, nous rassemblerons ce pays", a-t-il lancé dans un discours sobre, assurant incarner "le retour de l'âme de la nation".
Que va faire Bernie Sanders? La pression de l'establishment démocrate, qui redoute que ses idées très à gauche pour les Etats-Unis n'effraient les électeurs centristes, s'est immédiatement accentuée pour qu'il se retire au nom du rassemblement contre le président républicain.
Dans l'immédiat, le sénateur, rentré dans son fief du Vermont, a décidé de ne pas s'exprimer mardi soir. Un silence qui en dit long sur le dilemme de celui qui prône une "révolution politique" et qui a électrisé des foules souvent jeunes autour de ses promesses d'assurance-maladie universelle et d'études gratuites.
"Ne nous voilons pas la face, c'est une soirée difficile", a reconnu l'étoile montante démocrate Alexandria Ocasio-Cortez, soutien actif de "Bernie".
Une porte-parole du sénateur a néanmoins donné rendez-vous au prochain débat télévisé, qui sera pour la première fois un face-à-face entre les deux septuagénaires. "Dimanche, l'Amérique va enfin entendre Biden défendre ses idées, ou son absence d'idées", a ironisé Briahna Joy Gray.
Joe Biden, 77 ans, grand favori depuis ses victoires des dix derniers jours et les ralliements en cascade d'ex-candidats modérés, a confirmé sa capacité à s'imposer très largement dans le Sud des Etats-Unis et auprès des Afro-Américains, un électorat-clé pour les démocrates. Mais aussi au-delà, dans un bastion industriel du Midwest comme le Michigan, que les démocrates espèrent ravir le 3 novembre à Donald Trump qui y avait remporté une victoire surprise en 2016.
Grâce à ses victoires, il a engrangé de nombreux délégués appelés à désigner, en juillet, le candidat démocrate à la Maison Blanche. Et son avance semble toujours plus difficile à rattraper pour Bernie Sanders, 78 ans.

Jeudi 12 Mars 2020

Lu 416 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS