Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Présentation du “Label commune citoyenne”, un outil de promotion de la bonne gouvernance locale




Le projet “Label commune citoyenne, un outil de promotion de la bonne gouvernance locale”, qui concerne les communes rurales et urbaines au niveau de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima pour la période 2018-2020, a été présenté lundi à Tanger.
Conduit sous la supervision du Collectif liberté et modernité et de l’Association Targa-Aide, avec un co-financement de l’Union européenne, le Label commune citoyenne (LCC) vise à consolider la gouvernance territoriale afin de contribuer au développement durable locale, à la consécration de la démocratie et à la promotion et la protection des droits des citoyens.
Plus concrètement, le projet se propose d’accompagner les communes et de mettre le point sur leurs pratiques dans le domaine de la gouvernance, et d’identifier les créneaux à soutenir, tout en élaborant les mesures nécessaires à l’exploitation optimale des ressources pour améliorer les services publics ainsi que l’image et la capacité de la commune à mobiliser les ressources des partenaires.
L’objectif du LCC est de développer les services présentés par les institutions élues selon les priorités de chaque commune, a précisé à la MAP Kamal Habib, du Collectif liberté et modernité, ajoutant que le label vise à terme à consacrer la bonne gouvernance au niveau des communes et améliorer les services offerts au citoyen.
Afin d’obtenir le LCC, les communes sont appelées à remplir six conditions relatives à la participation, la transparence et la redditiondes comptes, l’équité et l’égalité, l’efficacité et l’efficience, la solidarité,  la coopération et la durabilité, a expliqué M. Habib, interrogé en marge de la présentation du projet aux fonctionnaires et élus de la commune territoriale de la préfecture de Tanger-Assilah et des provinces de Fahs-Anjra et Larache.
M. Habib a fait savoir qu’un modèle de travail a été élaboré au niveau de la région comprenant 30 communes urbaines et rurales, toutes tendances politiques confondues, ajoutant que ce choix concerne les communes volontaires souhaitant améliorer leurs services.
Une deuxième réunion était prévue mardi à Tétouan au profit des élus, des citoyens et des associations de la société civile des provinces de Tétouan et d’Ouazzane, et de la préfecture de M’diq-Fnideq, alors qu’un troisième rendez-vous est programmé pour ce mercredi à Cherchaouen pour les acteurs des provinces de Chefchaouen et Al Hoceima.

Mercredi 17 Octobre 2018

Lu 312 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés