Le “ général de fer ” Zaloujny : Une nouvelle icône ukrainienne

 


Présentation d’un ouvrage sur la mémoire collective de Salé


Libé
Dimanche 30 Janvier 2022

L'ouvrage "Les cahiers de Salé, pour une mémoire collective", réalisé par une pléiade d'écrivains et d'intellectuels de divers horizons, a été présenté jeudi avec comme objectif de mettre en évidence bien des facettes du patrimoine matériel de cette ville millénaire.

Ce livre de 184 pages publié par la Fondation Salé pour la culture et les arts; en langues française et arabe, a pu voir le jour grâce aux contributions d'un groupe de chercheurs, dont Najat Lamrini, Mohammed Fouad Kandil, Abdellatif Labrigui, Mourad Kadiri, Abdelmajid Fennich, Mohammed Lotfi Lamrini, Jamal Hssini Hilali, Abdelhadi Aouad, Ibrahim Ouchelh, Salaheddine Lafkih Tetouani, Anna Rivière, Victorien Loubignac et Abdelhamid Alaoui.

Il compile les écrits consacrés au patrimoine de la ville jumelle de la capitale et s'inspire des expériences vécues en la matière, dans l’ambition de préserver l'héritage historique et culturel local et d'essayer de transmettre le legs du passé aux générations futures. Ce travail ambitieux de conservation de la mémoire collective, est initié par la Fondation en collaboration avec un certain nombre de partenaires, notamment la bibliothèque Sbihi pour la sauvegarde des manuscrits familiaux.

Pour faire aboutir ce projet culturel, la Fondation Salé pour la culture et les arts a scellé des partenariats avec plusieurs associations, comme l'Association Bouregreg, Sala Al Moustaqbal et Idriss Al-Mamoun pour la recherche et la créativité dans le Melhoun.

Au cours de cette cérémonie organisée à Salé, le président de la fondation Mohammed Lotfi Lamrini a indiqué que cette initiative vise à réaliser et à compiler des portraits et des récits mettant en lumière nombre de personnalités et de traditions sociales qui ont marqué la mémoire locale, relevant qu'il s'agit de protéger la mémoire collective commune.


​Bouillon de culture

Cinéma
 
La 18ème édition du Festival international Cinéma et migrations d’Agadir a été reportée à une date ultérieure, suite à l'évolution de la situation épidémiologique liée au coronavirus.
Initialement prévu du 04 au 10 février prochain, cet événement a été reporté à la période entre le 21 et le 26 février, a annoncé l’Association "L’Initiative culturelle", organisatrice de cette manifestation.
Le Festival procède à une sélection internationale de nouveaux films longs et courts métrages, ayant pour thème l’émigration ou réalisés par des immigrés durant les deux dernières années.
 
Poésie
 
L'écrivaine, poétesse et journaliste Aziza Yahdih Omar est décédée vendredi, apprend-on auprès de sa famille.
Née à Tan Tan, la défunte est considérée comme l'une des femmes ayant consacré leur vie au service des questions culturelles, littéraires et des droits des femmes, notamment en tant que présidente de la Ligue des écrivaines du Maroc.
A la tête de la Ligue, Aziza Yahdih Omar a mené des initiatives littéraires d'envergure visant à promouvoir la culture de créativité et à enrichir le paysage culturel aux niveaux régional, national et continental, dont l'initiative du "Prix de l'écrivaine maghrébine".
La regrettée est titulaire d'un doctorat dans le domaine de l'information et de la communication de Madrid et a publié plusieurs écrits dans divers supports médiatiques. Elle a également travaillé en tant que professeure et conseillère administrative au sein d'un institut privé de journalisme à Casablanca.
Feue Yahdih Omar a été connue pour sa forte présence sur la scène associative marocaine à travers sa contribution à la création de nombreuses associations et institutions à caractère culturel.
La défunte a en outre publié plusieurs recueils de poésie dont "Henné, Sahara, Safran" (1993), "La révélation de Tan Tan" (1998) et "Mon présent à toi monsieur".


Lu 591 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >