Libération

Facebook
Rss
Twitter





Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Poursuites judiciaire et administrative à l'encontre d'un médecin testé positif




Une enquête judiciaire a été ouverte par le Parquent général de Tétouan, ainsi qu'une enquête administrative par l'inspection générale du ministère de la Santé, afin de déterminer les circonstances et les responsabilités suite au test qui s'est révélé positif au coronavirus (Covid-19) d'un médecin exerçant à Tétouan et qui ne s'est pas conformé aux règles exigées en matière de prévention de la propagation de cette pandémie.
Après son retour d'un séjour à l'étranger, l'intéressé a continué à consulter des patients et a même réalisé deux actes opératoires, sans que le délégué provincial du ministère de la Santé ne l'ait avisé sur les règles et le protocole précis qu'il devait suivre, indique dimanche un communiqué du ministère de la Santé.
Les deux enquêtes ont révélé un manquement aux règles déontologiques et éthiques du médecin en mettant la vie d'autrui en danger, usurpation de qualification, sachant qu'il s'agit d'un médecin généraliste et non d'un gynéco-obstétricien comme il prétend, manque de responsabilité et négligence du délégué provincial et fausse information, selon la même source.
Devant ces faits, poursuit le ministère, il a été décidé  la fermeture de la clinique et du cabinet médical en question avec poursuite judiciaire et administrative, de prendre des mesures correctives à l'encontre du délégué provincial de la santé et la poursuite de l'enquête judiciaire.

Mardi 24 Mars 2020

Lu 208 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 26 Novembre 2020 - 17:13 Trois cliniques sanctionnées