Libération


Facebook
Rss
Twitter








Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour achever le tournage de Mission Impossible,Tom Cruise ne recule devant rien





La Covid-19 ne passera plus par Mission : Impossible 7 ! Il y a moins de deux semaines, le 16 décembre dernier, The Sun rendait public des enregistrements sonores surprenants provenant du tournage du nouvel épisode de la franchise américaine, qui se déroule actuellement à Londres, et dont Tom Cruise est la star.

Sur ces bandes, on entendait l’acteur de 58 ans s’en prendre violemment à des membres du staff qu’il accusait alors de ne pas respecter les protocoles sanitaires dans la lutte contre la Covid-19. Soit un recadrage en règle de près de deux minutes : “On est la référence. Ils ont repris les tournages là-bas à Hollywood grâce à nous, parce qu’ils croient en ce que nous faisons. Je suis tous les soirs au téléphone avec tous les putains de studios, les producteurs, les assureurs, et ils regardent comment on travaille pour faire leurs films ! C’est grâce à nous que se créent des milliers de jobs, pauvres cons ! Je ne veux plus jamais revoir ça, plus jamais !” s’emporte ainsi la star de Top Gun sur l’enregistrement. Si on apprenait que depuis, cinq membres de l’équipe avaient quitté le tournage, certains confrères de la star hollywoodienne avaient cautionné ce coup de sang de l’acteur, comme George Clooney.

Plus que jamais déterminé à finir son blockbuster dans les temps pour une sortie espérée en novembre 2021, Tom Cruise ne lésine pas sur les moyens. Comme le rapporte le tabloïd britannique The Sun dans son édition du 27 décembre, l’interprète d’Ethan Hunt aurait cette fois-ci dépenser “des millions de dollars” pour faire construire un studio sécurisé anti-Covid sur une ancienne base militaire secrète, située à Longcross dans le Surrey, au sud-ouest de Londres.

Il faut dire que le tournage du long-métrage a déjà souffert à plusieurs reprises de retard de production en raison de pandémie : lors de la première vague du coronavirus, en février dernier, le blockbuster avait été l’un des premiers à interrompre ses prises de vues, alors que l’équipe se trouvait en Italie. Nouveau coup d’arrêt quelques mois plus tard, quand une douzaine de personnes avaient été testées positives au virus.

En septembre dernier déjà, plusieurs médias britanniques rapportaient que l’ex-mari de Nicole Kidman avait pris une folle décision dans la perspective des prises de vue en Norvège, dépensant pas moins de 500.000 livres (560.000 euros) pour louer un yacht de la compagnie de croisières Hurtigruten, afin d’y accueillir toute l’équipe du film ! Selon une source anonyme, citée par The Sun à l’époque, l’objectif de cette quarantaine sur mer était déjà de limiter le risque de contaminations liées à la COVID-19.

Libé
Mardi 29 Décembre 2020

Lu 453 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.