Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pour Téhéran, les nouvelles sanctions américaines n'auront aucun résultat




Les nouvelles sanctions économiques que Washington s'apprête à annoncer lundi contre l'Iran n'auront "aucun résultat", a assuré le porte-parole des Affaires étrangères iranien, Abbas Moussavi.
"Reste-t-il vraiment des sanctions que les Etats-Unis n'ont pas imposées à notre pays et à notre nation récemment ou ces 40 dernières années?" s'est interrogé M. Moussavi lors d'un point de presse à Téhéran.
"Nous ne savons vraiment pas ce que sont (ces nouvelles sanctions) ni où ils veulent encore frapper davantage, mais nous estimons qu'elles n'auront aucun résultat", a encore déclaré M. Moussavi.
Washington devait annoncer lundi "des sanctions supplémentaires majeures contre l'Iran", avait indiqué samedi le président américain Donald Trump.
Les tensions vont croissantes entre Téhéran et Washington, notamment après la destruction jeudi d'un drone américain par l'Iran.
Pour le porte-parole iranien, la promesse de nouvelles sanctions reste "dans le droit fil de la propagande" américaine.
"Nous prenons néanmoins au sérieux toute (nouvelle) sanction, que nous considérons comme un acte hostile conforme au terrorisme économique et à la guerre économique lancés contre notre nation", a encore dit M. Moussavi.
"Les déclarations de l'Amérique selon lesquelles celle-ci est prête à négocier sans conditions sont inacceptables sous la menace et les sanctions", a jugé sur Twitter Hessamodin Achna, conseiller du président iranien Hassan Rohani.
Les premières sanctions américaines contre l'Iran remontent à 1979 en riposte à la prise d'otage à l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran, dix mois après la victoire de la Révolution islamique.
Considérant que Téhéran cherche à se doter en secret de l'arme atomique, M. Trump a décidé en mai 2018 de sortir de l'accord international sur le nucléaire iranien conclu en 2015 et vu par les Européens, les Russes et les Chinois --toujours parties à l'accord-- comme le meilleur moyen de s'assurer que l'Iran n'aura pas la bombe.
En conséquence, les Etats-Unis ont rétabli depuis août 2018 une série de sanctions économiques punitives contre Téhéran dans le cadre d'une campagne de "pression maximale" à laquelle Washington entend soumettre la République islamique. M. Trump a été jusqu'à promettre à Téhéran les sanctions "les plus dures de l'Histoire".

Mardi 25 Juin 2019

Lu 288 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif










Mots Croisés

Maroc Casablanca www.my-meteo.com