Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plusieurs pays réaffirment leur soutien à l'intégrité territoriale du Royaume


Libé
Jeudi 9 Juin 2022

Plusieurs pays réaffirment leur soutien à l'intégrité territoriale du Royaume
Sao Tomé-et-Príncipe
 
La République démocratique de Sao Tomé-et-Príncipe a réaffirmé, mercredi à Rabat, son soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale du Royaume.

"Je veux réaffirmer le soutien de Sao Tomé-et-Príncipe à l’intégrité territoriale du Royaume tel que je l’ai exprimé à plusieurs reprises", a souligné la ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et des Communautés de Sao Tomé-et-Príncipe, Mme Edite Dos Ramos Ten Jua dans une déclaration à la presse à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, en marge des travaux de la 1ère réunion ministérielle des Etats africains atlantiques.

Elle a aussi réitéré le soutien de son pays au plan marocain d’autonomie en tant que seule solution réaliste pour résoudre le conflit artificiel autour du Sahara marocain, ainsi qu’aux efforts visant à parvenir à une solution durable à ce conflit dans le cadre de la souveraineté marocaine et sous les auspices exclusifs des Nations unies.

La ministre a, par ailleurs, indiqué que ses entretiens avec M. Bourita ont été l’occasion d’examiner les moyens de consolider davantage la coopération bilatérale. 
 
Le Gabon
Le ministre gabonais des Affaires étrangères, Michaël Moussa-Adamo, a réitéré, mercredi à Rabat, le soutien de son pays à la marocanité du Sahara ainsi que son appui total au Plan d’autonomie qui constitue "la seule et unique solution crédible et réaliste au différend régional autour du Sahara".

Dans un communiqué conjoint rendu public à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, en marge des travaux de la Conférence ministérielle des Etats africains atlantiques, le chef de la diplomatie gabonaise a fait part de l'appui de son pays aux efforts consentis par l’Organisation des Nations unies, consacrant la prééminence de cette initiative marocaine pour la résolution définitive de ce différend, dans le cadre du respect de la souveraineté du Royaume du Maroc sur son Sahara.

 Le ministre gabonais a également souligné que l’ouverture par la République Gabonaise d’un consulat général à Laâyoune en janvier 2020, s’inscrit dans le sillage de la dynamique de la reconnaissance internationale de l’intégrité territoriale du Royaume, apportant une preuve tangible de la solidité du partenariat stratégique liant au plus haut niveau les deux pays frères.

 Sur cette base, souligne le communiqué conjoint, les deux parties ont convenu d’œuvrer ensemble pour le respect des normes et procédures afférentes à cette question au sein des organes de l’Union africaine (UA), notamment la décision 693 de l’Union africaine qui a consacré l’exclusivité de l’ONU en tant que cadre pour la recherche d’une solution au conflit régional autour du Sahara marocain.

 Durant leur entretien, les deux ministres se sont réjouis de la parfaite concordance des points de vue des deux pays sur les différentes questions régionales et internationales d’intérêt commun, ainsi que de la volonté partagée des deux chefs d’Etat frères, Sa Majesté le Roi Mohammed VI et Son Excellence le Président Ali Bongo Ondimba, de faire des relations exemplaires et fraternelles entre les deux pays, "un modèle de coopération interafricaine, fondé sur les valeurs de solidarité, d’échange et de partage".

 La tenue de cette réunion, souligne la même source, reflète le grand intérêt continuellement manifesté par les deux pays quant à la consolidation de leur partenariat stratégique, ayant pour fondement des relations de fraternité historiques, dont les premiers jalons ont été posés par Feu Sa Majesté le Roi Hassan II et son frère Feu Son Excellence le Président Omar Bongo Ondimba, que Dieu ait leurs Ames en Sa Sainte Miséricorde. 
 
Le Cap-Vert
Le ministre capverdien des Affaires étrangères, de la Coopération et de l'Intégration régionale, Rui Alberto De Figueiredo Soares, a réitéré, mercredi à Rabat, le soutien de son pays à l’intégrité territoriale du Maroc et affirmé son appui au plan d’autonomie présenté par le Royaume qui constitue "la seule et unique solution crédible et réaliste à la résolution du différend autour de la question du Sahara".

Dans un communiqué conjoint rendu public à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, en marge des travaux de la 1ère conférence ministérielle des Etats africains atlantiques, le chef de la diplomatie capverdienne a réaffirmé le soutien de son pays à l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, saluant les efforts de l’Organisation des Nations unies comme cadre exclusif pour parvenir à une solution réaliste, pratique et durable au différend autour du Sahara.

 M. De Figueiredo Soares a aussi exprimé l’appui de son pays à la recherche d’une solution durable qui préserve l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc, sous l’égide exclusive de l’Organisation des Nations unies et dans le respect de la décision 693 du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine de juillet 2018.

​Ouverture prochaine d'un consulat général du Cap-Vert à Dakhla

Le ministre capverdien des Affaires étrangères, de la Coopération et de l'Intégration régionale, M. Rui Alberto De Figueiredo Soares, a annoncé, mercredi à Rabat, l'ouverture prochaine d'un consulat général de son pays à Dakhla.

 Dans un communiqué conjoint rendu public à l'issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, Nasser Bourita, en marge des travaux de la 1ère Conférence ministérielle des Etats africains atlantiques, M. Rui Alberto De Figueiredo Soares a également annoncé l'installation imminente d’une ambassade résidante de la République du Cap-Vert à Rabat.

 Se félicitant de cette décision, M. Bourita a remercié la partie capverdienne pour son appui à la marocanité du Sahara et rappelé la participation louable de la République de Cap-Vert, à la Conférence ministérielle africaine sur l’appui de l’Union africaine au processus politique des Nations unies sur le différend régional du Sahara, tenue à Marrakech le 25 mars 2019.


Lu 717 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020












Flux RSS
p