Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plaidoyer pour des stratégies communes sur les plans politique, diplomatique et sécuritaire

10ème édition du Forum de l'Alliance des think tanks arabes


Libé
Vendredi 10 Juin 2022

Les participants à la 10ème édition du Forum de l'Alliance des think tanks arabes, tenue mercredi à l'Institut Royal des études stratégiques (IRES) à Marrakech, ont appelé à la mise en place de stratégies arabes communes sur les plans politique, diplomatique et sécuritaire, et ce, au service des intérêts des pays arabes et du renforcement de leurs positions.

Les participants à ce conclave, initié sous le thème "Le monde arabe face aux nouveaux défis mondiaux", notamment en ce qui concerne la place du monde arabe sur la nouvelle carte géostratégique, ont insisté sur la nécessité que des pays arabes influents amorcent une action arabe commune dans un monde caractérisé par l'ambiguïté, l'appréhension et l'incertitude.

D’où l’impératif, ont-ils estimé, d’établir des stratégies arabes communes sur les plans politique, diplomatique et sécuritaire, ainsi que des mécanismes efficaces en vue de favoriser des positions unifiées au service des intérêts des pays arabes et de renforcer leurs positions stratégiques face aux grandes puissances actuelles et futures, ainsi que leur résilience face à toute interférence ou ingérence dans leurs affaires.

Ils ont également invité les pays arabes à adapter leurs relations avec les grandes puissances afin de préserver leur souveraineté et leur indépendance stratégique, appelant à la création d’une haute instance arabe chargée, entre autres, de formuler des propositions pour le rapprochement entre les gouvernements.

S’agissant des perspectives géo-économiques, les participants ont recommandé le renforcement de l'intégration économique entre les pays arabes, la création de marchés plus ouverts, l’établissement d’une stratégie de création de chaînes de valeur régionales et la réalisation de programmes économiques communs, à l’instar d’un plan Marshall arabe touchant divers secteurs et contribuant à l'unification du rang arabe et à l'amélioration de la position des pays arabes dans les chaînes de valeur mondiales.

Ils ont aussi préconisé l'intensification de la coopération afin de renforcer l'autosuffisance arabe et d'assurer la souveraineté dans des domaines stratégiques vitaux, tels que la sécurité alimentaire, hydrique et sanitaire, y compris la production de médicaments et de vaccins, tout en saluant le projet structurant de fabrication et de mise en seringue de vaccins, lancé par SM le Roi Mohammed VI en juillet 2021 et qui, à terme, contribuera à assurer la souveraineté vaccinale aux niveaux national et régional.

Ils ont également recommandé d'intensifier la coopération dans les domaines de la recherche scientifique, technologique et industrielle, des énergies renouvelables, des sources nationales d'énergie et de lutte contre les effets du changement climatique sur le monde arabe, en particulier.

Pour ce qui est de la place du citoyen au cœur de la gouvernance, les participants à ce forum ont appelé à redéfinir les priorités dans la majorité des pays arabes, en plaçant l'élément humain au centre des politiques publiques et en accordant aux services de santé l’importance qui leur échoit.

Ils ont, en outre, souligné l'importance de l'établissement d'une feuille de route arabe intégrée en matière de recherche scientifique et technologique, qui soit en phase avec les objectifs de la stratégie pédagogique et culturelle.

Les participants ont, par ailleurs, hautement salué le rôle pionnier du Maroc, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans le lancement et le soutien de toutes les initiatives de développement et de solidarité visant à promouvoir le partenariat entre les pays arabes.

Ils se sont également félicités de la teneur du message adressé par SM le Roi en 2018 aux participants au colloque "Cheikh Zayed et son rôle dans l'édification des relations entre les Emirats arabes unis et le Maroc", tenu à Rabat.
 
 S’exprimant à cette occasion, le directeur de l’IRES, Mohamed Tawfik Mouline, a indiqué que le Maroc accorde un intérêt particulier à ses relations avec les pays arabes, comme le souligne le message adressé par SM le Roi au colloque "Cheikh Zayed et son rôle dans l'édification des relations entre les Emirats arabes unis et le Maroc".

Et M. Mouline d’ajouter que le succès des précédentes éditions du Forum de l'Alliance des think tanks arabes, à la faveur des débats approfondis et de l'importance des recommandations qui en découlent, démontre, si besoin est, "le rôle important des think tanks dans nos pays en tant que force de proposition dans le domaine des politiques publiques, surtout en cette conjoncture cruciale, marquée par des changements structurels à tous les niveaux".

Le thème de cette rencontre revêt une grande importance avec l'accentuation des crises que connaît le monde et qui menacent la stabilité du monde arabe et entravent son processus de développement, a poursuivi M. Mouline, expliquant que les agitations structurelles et systémiques survenues ces dernières années ont révélé l’aspect incertain, complexe et ambigu du monde, ce qui exige de repenser les choix de développement et de renforcer la coopération régionale afin de relever les défis auxquels est confronté le monde arabe.

M. Mouline a aussi souligné que le début du XXIème siècle a été marqué par le déclenchement d'une série de crises, dont les plus importantes restent la détérioration rapide du climat, la crise financière internationale de 2007-2008, la pandémie de Covid-19 et le conflit en Ukraine, notant que le Maroc a su surmonter ces crises grâce au leadership et à la vision clairvoyante de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Les travaux de ce forum, auquel ont pris part un parterre de penseurs et de chercheurs relevant de plusieurs think tanks dans le monde arabe (Maroc, Emirats arabes unis, Qatar, Jordanie, Bahreïn, Koweït, Egypte et Yémen), ont été scindés en trois sessions thématiques axées sur "La nouvelle conjoncture géopolitique", "Les nouvelles perspectives géoéconomiques" et "Le citoyen au cœur de la gouvernance".


Lu 1173 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p