Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Plaidoyer à Rabat pour des systèmes d'enseignement plus résilients


Libé
Jeudi 20 Mai 2021

Des experts et chercheurs marocains et étrangers participant à une rencontre scientifique internationale ont souligné, mercredi à Rabat, l'impératif de développer des systèmes d'enseignement plus résilients. Intervenant à cette rencontre sur le management public et la performance du système éducatif à l’épreuve de la crise de Covid-19, le président de l'Université Mohammed V de Rabat, Mohamed Rhachi, a fait observer que "dans le sillage de la crise sanitaire inédite de Covid-19, nous sommes amenés, en tant que spécialistes, à développer nos systèmes d'enseignement et créer un système alternatif plus efficient".

Le secteur de l'enseignement figure parmi les priorités du Royaume du Maroc, a relevé M. Rhachi,soulignant que les Hautes orientations Royales n'ont cessé de souligner que l'enseignement est la clé du développement. De son côté, la vice-présidente de l'Agence universitaire de la francophonie (AUF), Roxana Turcanu-Tolomey, a relevé que l'AUF a mobilisé toutes ses capacités pour surmonter la crise de Covid-19, notamment à travers les cours à distance et le soutien apporté à de nombreux paysfrancophones qui souffrent de manque de ressources, notant qu'"il faut expérimenter nossystèmes d'enseignement au niveau interne pour les adapter aux transformations et aux défis du futur". Abordant dans le même sens, le directeur du Centre interdisciplinaire de recherches en performance et compétitivité (CIRPEC), Omar Hnich a noté que le défi principal pour les pays francophones réside dans le moyen de réaliser le développement dans le sillage de la crise de l'enseignement qui s'est aggravée durant la pandémie, ce qui augure de l'augmentation des pressions socioéconomiques.

Certains pays francophones ont trouvé de grandes difficultés à s'adapter avec la mondialisation, d'où l'impératif d'innover des solutions pour gérer la crise de l'enseignement et surmonter les disparités entre les pays de la Francophonie. Pour sa part, le maître de conférences à l’Université de Versailles-Saint Quentin-en-Yvelines, Mourad Attarça a fait savoir que 1,5 milliard d’élèves ont été privés de l'enseignement présentiel à cause de la Covid-19, jugeant que "la crise actuelle interpelle nos systèmes d'enseignement et leur qualité". Il a dans ce sens appelé à une nouvelle réflexion pour les partenariats dansle domaine de l'enseignement. Tenu dans le cadre du 50ème anniversaire de la Francophonie, l'événement a été organisé par l’Université Mohammed V à travers le CIRPEC, en partenariat avec le Laboratoire de recherche en management de l’Université de Versailles-Saint Quentin-en-Yvelines et l’Observatoire de la Francophonie économique de l’Université de Montréal.


Lu 648 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.
br

Dossiers du weekend | Actualité | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020










Flux RSS