Libération







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pharmaciens et autorités sanitaires se mobilisent pour éviter toute contamination au coronavirus

Si le masque de protection joue un rôle de barrière dans la transmission par voie aérienne, il ne peut être à 100% efficace.




Au moment où on écrit ces lignes « aucune contamination au coronavirus (2019-nCoV) n’a été enregistrée au Maroc », a affirmé le ministère de la Santé, coupant ainsi court aux rumeurs qu’il décrit comme « dénuées de tout fondement », puisqu’il est précisé par le ministère de tutelle que les trois cas suspects, détectés par le Système national de veille et de surveillance épidémiologique, concernaient plutôt des personnes atteintes de grippe saisonnière.
En ces temps où les ouï-dire vont bon train, l’Ordre national des pharmaciens a cru bon, et à juste de titre, d’appeler les professionnels à la mobilisation par le biais d’une campagne de sensibilisation destinée aux citoyens dont 80% s’adresse en premier aux pharmaciens pour les questions d’ordre sanitaire. Ainsi, dans une note diffusée mardi, l'Ordre national des pharmaciens commence en toute logique par demander une vigilance extrême aux personnes présentant les symptômes du coronavirus (à lire dans notre édition du lundi 27 janvier), surtout si elles ont séjourné dans les régions à risque (voir capture d’écran). Il est aussi demandé aux pharmaciens de proposer un masque en cas de doute et orienter les patients vers une prise en charge médicale.
Toutefois, il convient de souligner que les masques ne peuvent être considérés comme des assurances tout risque. Sollicité par le HuffPost, la chercheuse du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), Sandrine Belouzard, a estimé que si le masque de protection jouait un rôle de barrière évident dans la transmission par voie aérienne, il ne peut être à 100% efficace. En tout cas, pour maximiser la protection, la chercheuse a posé une condition : « Qu'il ne s'agisse pas d'un simple masque anti-projection, comme celui qu'utilisent nos chirurgiens et personnels soignants ». De plus, il est conseillé de respirer à travers le filtre et pas sur les côtés pour que les microbes et les virus restent bloqués à l'extérieur.
A l’image de l’Ordre des pharmaciens, le ministère de la Santé recommande aux citoyens de respecter certaines règles d’hygiène. A commencer par se laver les mains en permanence, se couvrir la bouche et le nez en cas de toux ou d’éternuement. Et surtout, éviter tout contact étroit avec les malades présentant des symptômes d’infection respiratoire.
La sensibilisation est un aspect capital pour rassurer les citoyens et éviter toute contagion ou propagation du virus, et cela au même titre que les contrôles sanitaires aux frontières. C’est la raison pour laquelle, après les aéroports du Royaume et les frontières terrestres, le port Tanger-Med connaît depuis plusieurs jours la mise en œuvre d'un programme de renforcement des mesures préventives. Ce programme est donc censé détecter de manière précoce et contenir tout éventuel cas du coronavirus. En particulier à bord des navires en provenance des pays touchés par le virus.
Abderrahim Rachdi, chef du service de contrôle sanitaire du port Tanger Med, également coordinateur régional des services de contrôle sanitaire au niveau de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a confirmé « la mise en place d’un programme pratique pour le contrôle des voyageurs transitant via ce point de passage, et ce en application de la décision du ministère de la Santé relative à l'instauration du contrôle sanitaire aux ports et aéroports internationaux ». Puis de préciser : « Le port a été doté d'une caméra thermique, d'appareils avancés pour mesurer la température, de vêtements de protection et de 4 ambulances équipées pour prendre en charge tout éventuel cas. »

C.C
Vendredi 31 Janvier 2020

Lu 1702 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif