Facebook
Rss
Twitter







Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Peut-on attraper la Covid après une double injection du vaccin ?

Pas impossible d’après des scientifiques



L' excès de confiance n’a pas que du bon. Qui plus est quand il s’agit des personnes vaccinées contre la Covid19. Par manque de sensibilisation sur la protection relative des vaccins anti-Covid les premières semaines suivant la seconde dose, les citoyennes et citoyens marocains vaccinés baissent la garde en pensant que le Sars-Cov2 n’est plus qu’un mauvais souvenir et qu’une infection ne pourrait arriver qu’aux autres. Un sentiment quelque peu compréhensible. Sauf que les conséquences peuvent être dramatiques. En témoigne une famille habitant à Meknès. Si l’on en croit nos confrères de ‘’Telquel’’, il semblerait qu’une personne complètement vaccinée aurait succombé à la Covid-19, alors que d’autres membres de la même famille, vaccinés eux aussi, auraient été hospitalisés. Si la relation de cause à effet entre le décès et le nouveau coronavirus reste à confirmer au travers des résultats de l’autopsie médico-légale, il n’en reste pas moins que l’hypothèse avancée n’est pas totalement dénuée de sens. Certes, elle verse de l’eau dans le moulin des anti-vaccins, mais elle n’est pas à écarter. Ne serait-ce qu’à l’aune de l’efficacité incomplète et mesurée à 79% des vaccins Sinopharm et AstraZeneca, pierres angulaires de la campagne de vaccination nationale. Avec plus de deux milliards d'humains vaccinés jusqu’à présent à travers le monde, les cas d’infection constatés auprès de personnes immunisées par le précieux antidote ne sont pas rares. En France, sur les 26 résidents vaccinés d’un Ehpad dans le Jura, 13 ont été infectés par le coronavirus. Deux d’entre ces derniers auraient présenté une maladie grave. Pis, aux Seychelles, le pays le plus vacciné au monde, les cas Covid-19 ont grimpé en flèche le mois dernier. 72% des 100.000 habitants que compte l'archipel de l’océan Indien étaient vaccinés lorsque 900 cas ont été enregistrés le 13 mai dernier, dont un tiers était censé être immunisé contre le Sars-Cov-2 après injection de deux doses du vaccin produit par Sinopharm. Un vaccin made in China, mais approuvé par l’Organisation mondiale de la santé, contrairement à l’Agence européenne du médicament. Est-ce suffisant pour juger que la Covid19 se transmet après une vaccination ? Aux quatre coins de la planète, les chercheurs ont tenté d'éclairer cette zone d’ombre à coups d’études et autres expériences scientifiques. A commencer par l’agence de santé britannique. La Public Health England a fait les choses en grand en menant une étude auprès de 57.000 patients, issus de 24.000 foyers. Dans les faits, les scientifiques en charge ont comparé les niveaux de transmission du virus au sein d’une famille dont une personne était vaccinée, avec des familles parmi lesquelles aucun membre n'avait reçu d'injection. L’étude a révélé que trois semaines après avoir reçu la première dose, les personnes vaccinées sont 38% à 49% moins susceptibles de transmettre le virus à leurs familles. Si les conclusions de cette étude révèlent que les chances de contracter et transmettre le virus sont assez basses, elles sont tout de même bien réelles. Sur l’autre rive de l’Atlantique, l'étude des autorités sanitaires américaines n’est pas moins édifiante. Elle concerne les 101 millions de personnes entièrement vaccinées aux États-Unis entre le 1er janvier et le 30 avril. Sur les 41% de la population américaine ayant reçu les deux doses de vaccin, 0,01% a été contaminée par le virus, comme l’a indiqué le Centre américain de lutte et de prévention des maladies. D’aucuns verront le verre à moitié plein en soulignant que 99,99% des Américains vaccinés ont été immunisés et ne risquent rien. Mais, en chiffres, on parle de 10.262 contaminations rapportées deux semaines ou plus après une vaccination complète. Enfin, les autorités sanitaires israéliennes se sont également penchées sur le sujet. Dans l’un des pays à la plus forte proportion de population vaccinée contre le nouveau coronavirus, une étude a été réalisée sur plus d’1,2 million de patients, dont 600.000 immunisés par des doses Pfizer BioNTech. Décrite par Ben Reis, l’un de ses auteurs comme “la première preuve validée par les pairs de l’efficacité d’un vaccin dans les conditions du monde réel”, l’étude confirme l’efficacité du vaccin américain à hauteur de 94%. Plus important encore, elle démontre qu’une semaine après avoir reçu sa deuxième dose de vaccin, une personne a dix fois moins de risque d’être infectée sans le savoir et de potentiellement transmettre le virus. De bonnes nouvelles en somme, mais pas assez pour écarter toute possibilité d'être infecté par la Covid-19 même après la vaccination. Autrement dit, il faut redoubler de vigilance, même si on est vaccinés. 

Chady Chaabi
Mercredi 16 Juin 2021

Lu 1619 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.


Flux RSS