Paul McCartney sort un nouvel album solo enregistré pendant le confinement


Libé
Jeudi 22 Octobre 2020

Paul McCartney a annoncé mercredi sortir en décembre un nouvel album solo, “McCartney III”, composé de chansons créées ou retravaillées par l’ex-figure des Beatles pendant le confinement instauré au printemps pour lutter contre l’épidémie de nouveau coronavirus.

Ce nouvel album, prévu pour le 11 décembre, est en réalité la troisième partie d’un triptyque, dont le premier disque -son tout premier album solo intitulé sobrement “McCartney”- avait vu le jour il y a cinquante ans. “McCartney II” avait suivi dix ans plus tard, en 1980. L’ex-bassiste des Beatles a expliqué dans un communiqué qu’il n’avait à l’origine pas prévu de sortir d’album en 2020, mais que son confinement lui avait donné l’occasion de retravailler d’anciennes chansons jamais sorties, puis l’envie d’en créer de nouvelles. “Au fil des ans j’ai travaillé sur certaines choses, mais parfois le temps me manquait et je les laissais à moitié finies”, a déclaré Paul McCartney, expliquant qu’au contraire, le confinement qu’il a passé dans “sa ferme avec sa famille” lui avait permis de travailler “tous les jours” dans son studio.

Au début, “j’ai dû travailler sur une musique de film, qui est devenue le premier morceau de l’album et, une fois terminée, je me suis mis à me demander à ce que j’allais faire ensuite”, a-t-il expliqué. “Je faisais de la musique pour moimême plutôt que de faire de la musique pour mon travail. J’ai donc fait les choses que j’avais envie de faire”, s’est réjoui l’artiste de 78 ans, affirmant n’avoir “aucune idée que cela finirait en album”.

Enregistré dans le Sussex (sud de l’Angleterre), “McCartney III” fait découvrir à l’auditeur un ensemble de chansons inédites, où l’ex-Beatles assure à la fois le piano, le chant, la guitare, mais aussi la basse et la batterie. Il s’agira de son 18ème album en solo, après “Egypt Station”, qui l’avait projeté en 2018 à la tête du classement de référence des ventes d’album aux États-Unis, le Billboard, pour la première fois en 36 ans

Keith Jarrett

Le pianiste américain de jazz Keith Jarrett ne pourra sans doute plus jamais se produire en concert, partiellement paralysé par deux AVC, explique-t-il dans un entretien publié mercredi par le New York Times. “Mon côté gauche est toujours en partie paralysé”, explique, pour la première fois, le musicien de 75 ans, après deux accidents vasculaires cérébraux intervenus en février et mai 2018. “On me dit que le maximum que je pourrais récupérer de ma main gauche, c’est la capacité de tenir un verre”, se désole-t-il.

Depuis, il ne s’est mis que de rares fois au piano, jouant de la main droite uniquement. “Je ne sais pas à quoi est censé ressembler mon avenir”, a-t-il confié au New York Times. “Je ne me considère pas comme un pianiste aujourd’hui.” Légende du jazz, Keith Jarrett a été à l’avantgarde du mouvement dès le début des années 60, et a collaboré avec des artistes de référence comme Miles Davis, Art Blakey ou Jack DeJohnette.

Son travail autour de l’improvisation l’a mené jusqu’à donner des concerts solo totalement improvisés, qui ont largement contribué à sa réputation de virtuose génial. “J’ai le sentiment que je suis le John Coltrane des pianistes”, a-t-il dit au New York Times, se plaçant au niveau du monstre du saxophone


Lu 369 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.