Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Parution du premier magazine numérique spécialisé dans le livre et l’édition : “Un projet collaboratif 100% marocain”




Parution du premier magazine numérique spécialisé dans le livre et l’édition : “Un projet collaboratif 100% marocain”
«Livre Magazine»
est une initiative
estudiantine qui a vu le jour récemment à Casablanca. Il s’agit d’un mensuel
numérique qui traite du livre et de la
culture, réalisé
exclusivement par
des étudiants de l’Université Hassan II dans le but de
promouvoir le livre
et la lecture chez les jeunes Marocains sur Internet et les réseaux sociaux. Anas
Bougataya, son
directeur de
publication, apporte ici des précisions sur cette œuvre qu’il
qualifie de «projet collaboratif  100% marocain».


Pouvez-vous présenter «Livre Magazine» à nos lecteurs et nous dire comment vous est venue l’idée?

Anas Bougataya : C’est un magazine mensuel, littéraire et culturel sous forme numérique 100% marocain. Un projet collaboratif émanant d’une initiative des étudiants de la filière métier du livre à la Faculté des lettres Ain Chock. L’idée s’est développée en marge d’un workshop avec un professionnel du secteur de l’édition en décembre dernier. Nous avons réalisé que nous disposons de la matière et du matériel nécessaires pour concevoir un magazine électronique de bonne qualité. Nous avons longtemps discuté du projet durant les mois de janvier et février, pour au final déboucher sur l’idée de Livre Magazine, un magazine dédié entièrement à la culture, à la littérature et à l’édition. Une idée inédite sur le marché marocain.

Comment s’est constituée l’équipe de la rédaction du magazine?

Nous venons de publier notre premier numéro. Au début, l’équipe était constituée de cinq membres, tous étudiants de la filière métier du livre, un directeur de publication, un responsable de rédaction, un directeur artistique, un maquettiste et un infographiste. Puis d’autres étudiants se sont joints à nous, des rédacteurs et des collaborateurs qui ont contribué à la naissance de Livre Magazine.

Donc le magazine a été pensé, façonné et publié par des étudiants, sans aucune contribution étrangère ?

Exactement, nous avons tout fait nous-mêmes. Comme je l’ai déjà précisé, la matière et le matériel nécessaires étaient disponibles, il fallait de l’investissement et de la persévérance pour mettre le projet sur pieds. Mais je ne nie pas que sans notre professeur Kassem Basfao, rien de tout cela n’aura été possible. M. Basfao a chapoté et supervisé toutes les étapes de la création du magazine. Il a mis à notre disposition son savoir-faire et son expertise, c’est notre mentor et notre ange gardien.

A qui s’adresse Livre Magazine ? Vise-t-il un lectorat précis?

L’âge de notre lectorat varie entre 18 et 45 ans, c’est un public jeune, éduqué et surtout intéressé par la littérature. Nous espérons promouvoir le livre et servir d’intermédiaire entre les jeunes auteurs et le monde de l’édition. Nous visons aussi à fidéliser des étudiants, des amateurs de l’écriture et des professionnels du livre.

Qu’offre ce premier numéro du magazine à son lectorat?

 Le premier numéro du mois d’avril 2013 est sorti fin mars sur le net, il est présent sur le site www.livremagazine.wix.com. Il contient 50 pages sans insertions publicitaires et  propose de la matière générationnelle «fun» faite par des jeunes pour des jeunes, mais peut séduire un public plus large. Le numéro contient une panoplie de rubriques et d’articles, qui traitent de la littérature et de la culture à l’échelle nationale et internationale. Nous proposons des dossiers qui traitent des aspects techniques, juridiques, économiques et humains qui touchent à la littérature. Je cite également la rubrique «Vient de paraître» consacrée aux nouvelles parutions, la rubrique artistique qui s’intéresse à la musique, la peinture, la danse et autres formes d’art. Nous proposons également un agenda culturel qui suit l’actualité du moment et les rendez-vous à venir, la rubrique Zoom a été consacrée ce mois-ci au célèbre écrivain américain Stephen King.

Avez-vous reçu des offres de sponsoring ou de parrainage pour le lancement?

Actuellement, je réponds par la négative pour l’offre de sponsoring. Le magazine est à ses débuts, mais nous avons un accord de collaboration avec l’I.F.M (Institut Français du Maroc) qui nous a offert une place dans le stand de France au S.I.E.L, où nous avions une bonne visibilité. On a notamment rencontré des professionnels du secteur, auteurs, éditeurs et promoteurs de livres. Ils ont montré beaucoup d’enthousiasme pour le projet, et certains se sont proposés en plumes afin d’enrichir nos prochaines parutions avec leurs contributions. 

Est-ce que l’idée d’une version papier du magazine est prévue à l’avenir?

Actuellement, nous pouvons produire  un magazine numérique, c’est un projet qui n’a aucun but lucratif. Nous venons d’acquérir un nouveau nom de domaine www.livremagazine.ma qui sera opérationnel début juin. Le magazine est contraint de respecter les horaires universitaires, son existence dépend surtout des matériaux offerts par l’Université Hassan II. A présent, nous préférons nous concentrer sur la version numérique.

Propos recueillis par Ayoub Elasri (Stagiaire)
Lundi 29 Avril 2013

Lu 1248 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










Mots Croisés