Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Participation remarquée de la Jeunesse ittihadie aux activités de “Mena Latina ” au Mexique

L’intervention déterminante d’Ayoub El Hachemi a conduit au retrait d’une banderole dénaturant la carte du Maroc


​Rachid Meftah
Dimanche 13 Mars 2022

Participation remarquée de la Jeunesse ittihadie aux activités de “Mena Latina ” au Mexique
Dans le but de finaliser les bases et fondements de la constitution du Réseau interrégional « Mena Latina » regroupant les jeunesses partisanes de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient d’une part et celles de l’Amérique Latine et les Caraïbes de l’autre et s’inscrivant pleinement dans le processus de dialogue et de coopération Sud-Sud, une délégation dudit réseau a effectué une visite de travail au Mexique, à la rencontre notamment du parti au pouvoir dans ce pays latino-américain, Morena, (le Mouvement de régénération nationale » et du PRD, parti d’opposition.
L’intervention du représentant de la Chabiba ittihadie a mis la lumière sur les réels considérants de la cause nationale de l’intégrité territoriale marocaine
La délégation était composée, entre autres, de MohamedElJanhani, coordinateur exécutif, responsable des relations extérieures, de Ayboub El Hachémi, coordinateur exécutif responsable de la logistique et de l’organisation, tous deux membres de la « Chabiba ittihadia » de même que la Secrétaire générale de la jeunesse socialiste européenne (…).

La première journée de la visite a été marquée par la tenue de cinq réunions successives au siège du Parlement mexicain. Lors de la séance d’ouverture, à laquelle ont pris part le Président de l’institution parlementaire mexicaine Sergio Guteres Louna, la secrétaire générale Morena, et de nombreux jeunes députés de cette même formation politique, un débat fut animé autour du contexte politique actuel dans les deux régions du Mena et de l’Amérique latine et les Caraïbes.

A cette occasion, l’intervention du représentant de la Chabiba ittihadie amis la lumière sur les réels considérants de la cause nationale de l’intégrité territoriale marocaine de même qu’elle a clarifié la position marocaine vis-à-vis de la question palestinienne.

D’autre part, les membres de la délégation se sont succédés pour donner des exposés autour de la conjoncture politique dans leurs régions respectives. Par la suite, plusieurs réunions se sont enchaînées avec le secteur des femmes et les activistes environnementaux. Devant ces dernières, le représentant du Maroc a donné un exposé succinct mettant en avant l’excellence marocaine dans le domaine des énergies renouvelables, qui a suscité l’intérêt et l’admiration de l’ensemble de l’assistance.
Outré de constater que le territoire du Sahara marocain était amputé de la mère-partie sur la carte affichée sur la banderole de la rencontre, Ayoub El Hahemi a aussitôt interrompu son discours et s’est lancé dans une diatribe virulente contre les organisateurs 
Par ailleurs, avec le même rythme soutenu des activités de ladite délégation, les membres de la jeunesse de l’USFP ont tenu des séances d’échange et de concertation avec les députés jeunes s’étant étalées de 9 heures jusqu’à 17 heures (horaire du Mexique) sonnant la fin du programme de la première journée du programme de la visite.

Tout aussi intense, l’activité de la délégation a été marquée au deuxième jour par une rencontre avec des acteurs de la défense des minorités avant de se rendre à la séance plénière du Parlement mexicain, lors de laquelle ses membres ont été présentés par le Président à l’ensemble des députés.

D’autres réunions bilatérales ont ensuite été tenues avec les parlementaires du parti au pouvoir, à l’issue desquelles, les représentants des différentes composantes de la délégation ont assisté au débat autour de la signature d’une convention internationale sur l’interdiction de l’armement nucléaire en Amérique latine et aux caraïbes.

Là-dessus, les membres de la délégation ont été invités au siège central du parti Morena pour présenter aux groupements de jeunes des régions du Mexique et en présence de la Secrétaire générale du parti et la secrétaire générale de l’aile des jeunes, le projet Mena Latine auquel tous ces acteurs mexicains ont convenu d’adhérer eu égard au fait qu’il se présente comme le Premier projet politique favorisant des perspectives de communication et de coordination directes entre les jeunesses des deux régions.

Au troisième jour du programme de la visite, la délégation s’est rendue au sénat mexicain, invitée parle PRD, parti d’opposition. Or contre toute attente, un affrontement verbal virulent eut lieu entre les représentants de la Chabiba Ittihadie et les organisateurs de cette deuxième rencontre du programme à l’intérieur du sénat mexicain, la jeunesse du PRD.

En effet, Ayoub El Hachimi de la jeunesse de l’USFP, en s’apprêtant à prononcer son intervention programmée relative à la représentation de Mena, a été grandement surpris et outré de constater que le territoire du Sahara marocain était amputée de sa partie mère sur la carte affichée sur la banderole de la rencontre. Il a ainsi aussitôt interrompu son discours et s’est lancé dans une diatribe virulente contre les organisateurs, faisant fi de leur attitude favorable aux thèses séparatistes et celle de l’institution d’Etat, qui par ailleurs, continue de reconnaître l’existence de l’entité fantoche du Polisario.
Confirmation de la participation des jeunesses des partis Morena et PRD à la rencontre internationale de la solidarité environnementale qu’organisera le Réseau au Maroc sur invitation de la Chabiba ittihadie
Le jeune militant ittihadi a, à cet égard, rappelé que le Réseau ne reconnaît pas la pseudo-république, position qu’il a estimé bafouée par certains membres de la jeunesse du parti radical mexicain.

Sur ce fait, Ayoub El Hachemi, face à la persistance hasardeuse de ladite jeunesse du parti-radical mexicain, s’est magistralement retiré provoquant le déclenchement de frictions verbales aigues ayant conduit à la sortie de nombreux groupements désertant leurs réunions dont en tête le groupement du parti au pouvoir dont les membres ont exprimé leur soutien moral à l’attitude de Ayoub, d’autant qu’il était indécent de défigurer outrageusement la carte du pays des hôtes alors que les organisateurs, auraient, par délicatesse évité la survenue de tel incident. S’ensuivit alors l’intervention de la responsable de l’organisation, membre de la jeunesse du PRD qui a suivi le jeune militant ittihadi jusqu’à la sortie du siège du sénat présentant ses plates excuses au nom de l’ensemble de l’assistance et justifiant les faits par le recours par inadvertance à une carte tirée par internet, suite à quoi il fut instamment procédé au remplacement de la banderole de la discorde par une autre ne contenant aucune carte dans le souci de préserver la neutralité.

En tout état de cause et grâce à la vigilance hautement patriotique de Ayoub El Hachemi et ses compagnons de la Chabiba Ittihadie, la correction solennelle de cette bourde « diplomatique », a permis de parachever le programme initial de la visite par la rencontre entre la jeunesse du parti radical et la représentation de Mena au siège central de cette formation et la conclusion d’un accord sur la mise en œuvre de rapports bilatéraux solides entre laChabiba ittihadie et la jeunesse du PRD.

Ainsi, au final, la délégation a adressé des invitations officielles au président du parlement et aux direction des deux partis à entreprendre une visite au Maroc, ce qui a été confirmé de même qu’a été confirmée la participation des jeunesses du parti Morena et du PRDà la rencontre internationale de la solidarité environnementale qu’organisera le Réseau sur invitation de la Chabiba ittihadie.

Somme toute, la vigilance et la virulence hautement pertinente du jeune militant de la Chabiba ittihadie, Ayoub dénote de la conscience élevée du patriotisme de la jeunesse de l’Union socialiste des forces populaires et de son attachement indéfectible aux constances supérieures de la nation, dont particulièrement la cause de l’intégrité territoriale, conviction puisée intrinsèquement dans la philosophie et la culture du parti des forces populaires qui en a fait sa devise électoral, à savoir « la patrie d’abord » et fait l’essence de ses orientations nationales visant à promouvoir les intérêts supérieurs de la nation et de la société marocaine. Cela dénote également du processus laborieux fondé sur un militantisme authentique emprunt de fidélité aux principes et valeurs des différentes composantes de l’USFP en faveur de la grandeur, la prospérité du pays et l’épanouissement de la jeunesse marocaine, déployé assidûment par le parti des forces populaires, direction et base confondues.

Rachid Meftah


Lu 1287 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Dossiers du weekend | Spécial élections | Les cancres de la campagne | Libé + Eté | Spécial Eté | Rétrospective 2010 | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Archives | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | Rebonds | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito | Sur le vif | RETROSPECTIVE 2020 | RETROSPECTIVE ECO 2020 | RETROSPECTIVE USFP 2020 | RETROSPECTIVE SPORT 2020 | RETROSPECTIVE CULTURE 2020 | RETROSPECTIVE SOCIETE 2020 | RETROSPECTIVE MONDE 2020











Flux RSS
p