Libération


Facebook
Rss
Twitter






Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ouvrage collectif dédié à l’œuvre plurielle d’Embarek Ouassat

Le poète a été salué par Adonis pour son apport à la vague de modernité de la poésie arabe




 "L'œil à l'état sauvage" est l’intitulé d’un ouvrage collectif que plusieurs universitaires, chercheurs académiques et écrivains consacrent au poète marocain Embarek Ouassat, distingué par Adonis pour son apport à la deuxième vague de la modernité de la poésie arabe. Une initiative qui ambitionne de braquer les projecteurs sur une expérience littéraire singulière. L’ouvrage vise ainsi à attirer l’attention des spécialistes et du grand public sur l’importance de son entreprise littéraire dans la reconfiguration du champ poétique marocain et arabe.
Plusieurs volets sont abordés dans cet ouvrage bilingue, en français et en arabe, dont le parcours du poète, son esthétique, ses contacts probables avec d’autres sensibilités (aussi bien européennes qu’arabes), sa mise à contribution de l’imaginaire d’une époque et d’un pays, et enfin les aspects formels et thématiques de ses textes.
Les contributions portent sur ses œuvres, mais aussi sur ses extensions littéraires et esthétiques. Les généalogies surréaliste et avant-gardiste de son œuvre poétique, son esthétique et sa poétique, la peinture et la poésie chez l’auteur de «Papillon d’hydrogène», la poésie et la philosophie dans son œuvre et la question du transfert esthétique, chez un poète qui veillait souvent à traduire ses œuvres lui-même.
Embarak Ouassat est un poète et traducteur marocain. Né à Mzinda dans la région de Safi en 1955, il a enseigné la philosophie au lycée Bab Sahra à Guelmim et entamé depuis 1974 une œuvre poétique influencée par l’avant-garde littéraire et artistique de la première moitié du XXe siècle, notamment le surréalisme. Ses traductions vers l’arabe portant sur les œuvres d’André Breton, de Robert Desnos, de Franz Kafka, de Mohammed Khair-Eddine, entre autres, ont imprégné profondément son expérience poétique.
Son recours constant à deux langues (l’arabe et le français) et à deux imaginaires (classique et avant-gardiste) fait de son œuvre, un foyer de réception des plus accomplis et des plus patients de la modernité poétique au Maroc et au Maghreb.
Rappelons que l’œuvre d’Embarek Oussat est riche en recueils notamment  «Sur les marches des eaux profondes», «Entouré de presqu’îles», «L’étendard de l’air», «Papillon d’hydrogène », «L’homme qui sourit aux oiseaux », «Un éclair dans la forêt» et «Des yeux voyageurs».

Mustapha Elouizi
Jeudi 31 Janvier 2019

Lu 491 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.